Gabon: la Sogatra accumule des impayés de plus de 14 milliards à la CNSS

Bus de la société Sogatra © GMT

A l’agonie depuis de nombreuses années malgré les vaines tentatives de restructuration de l’État, la Société gabonaise de transport (Sogatra) paie son manque de transparence. Ainsi, alors qu’elle aurait pu et aurait dû être l’une des entreprises les plus rentables du pays, la Sogatra est aujourd’hui épinglé pour sa mauvaise gestion avec notamment plus de 14,1 milliards de Fcfa d’impayés CNSS. 

Entre imbroglio lié à la mensualisation ou la trimestrialisation des pensions et revendications des retraités, la situation actuelle de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a néanmoins permis de mesurer l’étendue des difficultés de gestion qui règnent dans et autour de cet organisme sous tutelle du ministère de l’Economie. 

En effet, en grande difficultés de trésorerie, la CNSS doit cette situation en grande partie à ces sociétés publiques qui ne s’acquittent pas de leurs cotisations. Parmi elles, la Société gabonaise de transport (Sogatra). Censée être le fleuron du transport au Gabon puisque disposant de toutes les facilités accordées par l’Etat, cette société est aujourd’hui à l’agonie. 

Bientôt enterrée par Trans-Urb pour masquer ces errances, la Sogatra doit pourtant plus de 14,1 milliards de Fcfa à la CNSS comme le souligne le rapport d’audit du cabinet Natray. Cinquième plus gros débiteur de la Caisse après la Mairie de Libreville et ses 21,5 milliards de Fcfa, Gabon Interim Industrie, le Parti Démocratique gabonais et la Société gabonaise de gardiennage, la Sogatra est donc mauvais payeur en plus d’être au bord du gouffre. 

Si cette situation paraît incompréhensible voire inconcevable, elle porte en elle les stigmates d’une gestion chaotique orchestrée de main de maître. Alors qu’elle devrait bientôt intégrer le cercle des entreprises étatiques qui ont sombré au fil des années, il est fort à parier que ces 14,1 milliards de Fcfa ne seront jamais recouvrés. 

Constituant l’ensemble des versements que les individus et leurs employeurs affectent aux administrations de Sécurité sociale notamment, les cotisations sociales permettent aux cotisants de bénéficier de prestations au titre de la vieillesse, de la famille, de la maladie, du chômage, des accidents du travail et des maladies professionnelles. Or dans le cas de la Sogatra et des autres débiteurs de la CNSS, c’est vers une situation dramatique que l’on s’achemine pour ces futurs retraités.

Laissez votre commentaire