samedi,8 août 2020
Accueil Derniers articles Gabon : la Sogada, un soutien au secteur agricole

Gabon : la Sogada, un soutien au secteur agricole

Créée par Hervé Patrick Opiangah, un homme d’affaire notoirement connu,  la Société gabonaise de développement agricole (Sogada) est un projet grandeur nature qui nourrit l’ambition dans quelques années de devenir le fleuron de l’activité agricole gabonaise. Dotée d’une surface cultivable et exploitable d’un peu plus de 106 hectares, la Sogada par le truchement de ses deux activités du maraîchage et de l’élevage, se pose inexorablement en soutien du secteur agricole gabonais qui a du mal à prendre son envol après les espoirs suscités par la projet graine.  

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Le Gabon dépense en moyenne 350 milliards en importation des produits alimentaires issus de la culture et de l’élevage. Ce montant particulièrement faramineux déséquilibre les comptes publics et porte atteinte au panier de la ménagère et le projet graine cette volonté du Président de la République, Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, a visiblement pris du plomb dans l’ail. Consciente de cet imbroglio, la Société gabonaise de développement agricole (Sogada) s’est donnée pour objectif de s’arrimer à cette vision du Chef de l’Etat, en essayant par ses modestes moyens, de tendre vers cet objectif voulu et attendu par tous. Celui de l’autosuffisance alimentaire.

   

Gabon Gabonmediatime Hervé Patrick Opiangah
Hervé Patrick Opiangah, promoteur du projet, en visite dans la bananeraie de la Sogada © GMT

Dans ce ce petit village de Meyang situé à quelques encablures de Ntoum au Pk 55, Nzong Exotica, Hervé Patrick Opiangah a mis les petits plats dans les grands. Sa société y cultive sur 20 hectares, plusieurs variété de légumes.  La tomate, le persil, l’aubergine violette, le blanc sont dès l’entrée dans les champs assez perceptible. A ces premières cultures viennent se greffer pour la campagne, le manioc à profusion avec en sus un local pour la transformation de celui-ci. Puis viennent la laitue, du choux, du piment avec in fine, le  gombo court et le gombo long. En outre, une bananerai de près de 40.000 pieds s’étale à perte de vue. Actuellement, la Sogada expérimente la production de l’oignons. 

 

Une diversité de produits qui illustre clairement  l’ambitieux projet de la Sogada et la vision de son promoteur Hervé Patrick Opiangah « Le projet veut répondre à une demande de consommation locale, des produits du maraîchage donc de l’agriculture et ceux de l’élevage. Une production réalisée par des Gabonais avec le souci de maîtriser la chaîne de production de bout en bout en termes de garanties sanitaires, car nous avons en priorité l’idée de produire des aliments sains pour ne pas empoisonner les compatriotes » nous expliquait-il. 

Dans un secteur laissé et dévolu aux expatriés, la production 100% made in Gabon dont la Sogada en a fait le crédo est une réalité. Visionnaire et révolutionnaire, le député de Moanda et ancien conseiller d’Ali Bongo a pris conscience des potentialités de nos terres et de la richesses de celles-ci. C’est pourquoi, il est intimement convaincu que le retour à la terre est un secteur porteur et d’avenir susceptible de lutter contre le chômage grandissant et d’accompagner à terme, le secteur agricole gabonais dans sa quête de l’autosuffisance alimentaire.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt