lundi,26 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: la Sogachir a organisé la 29ème journée scientifique au CHUL

Gabon: la Sogachir a organisé la 29ème journée scientifique au CHUL

La salle polyvalente du Centre hospitalier Universitaire de Libreville (CHUL) a servi de cadre le samedi 25 mai 2019 aux manifestations marquant la 29ème journée scientifique de la Société gabonaise de chirurgie (Sogachir). Cette édition a été portée sur les interventions chirurgicales d’urgence avec pour thème « Urgences chirurgicales pathologies tumorales », via des communications libres.

Les médecins gabonais réunis au sein de la Société gabonaise de chirurgie (Sogachir) ont célébré le samedi 25 mai 2019 à la salle polyvalente du Centre Hospitalier Universitaire de Libreville (CHUL) leur 29ème journée scientifique. La thématique choisie a été « Urgences chirurgicales et pathologies tumorales ». Les intervenants se sont donc dans cet esprit attelés à livrer leurs communications libres sur les constats et les modes de résolution chirurgicale adaptées.

Pour le président de la Sogachir Professeur Ondo N’dong François cette édition revêt un goût spécial. « La journée scientifique est statutaire. Elle est organisée deux fois dans l’année en donnant la possibilité à tous les praticiens de partager les communications scientifiques sur les travaux qu’ils réalisent. C’est une édition spéciale car portant sur les urgences chirurgicales », a-t-il indiqué. Les activités ont permis aux participants de s’aguerrir dans les techniques adaptées aux interventions chirurgicales d’urgence.

Plusieurs fois mise en valeur, la pathologie dite appendicite aiguë a été identifiée comme la plus fréquente dans les interventions d’urgence. A ce sujet, Docteur Bayonne Manou a fait le point sur la maladie.  « L’appendice est un petit organe de 6 cm qui peut subir des modifications. C’est à ce moment qu’on parle d’appendicite aiguë et des chroniques. Nous avons mis un accent sur les premières car étant les plus fréquentes au Gabon », a-t-il précisé.

« Les symptômes de cette pathologie sont les douleurs au niveau des fosses parfois accompagnées des troubles digestifs, des vomissements et des fièvres allant jusqu’à 38°. Pour en être sûr, nous complétons ces données cliniques par une prise de sang à examiner. Mais la palpation reste la meilleure méthode. Il faut néanmoins préciser que c’est l’obstruction de cet organe par un corps stercolithe qui crée cette maladie dont l’appendicectomie reste le remède le plus efficace », a-t-il poursuivi.

Après la première session dirigée par le président de la Sogachir, c’était autour du Professeur Sima Nzué Adrien de diriger la fin des sessions. A savoir, la session 2 axée sur les urgences chirurgicales avant de plonger de plein-plain-pied  dans les deux sessions de communications libres. Elles ont respectivement porté sur les pathologies tumorales et les pathologies endoscopiques. Quant aux intervenants chercheurs, des attestations sont venues sanctionner leurs travaux.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion