mardi,4 octobre 2022
AccueilA La UneGabon: la société civile veut tordre le cou à la fraude électorale...

Gabon: la société civile veut tordre le cou à la fraude électorale en 2023

Ecouter cet article

Ce samedi 23 août 2022 s’est tenu à Libreville le Congrès constitutif du consortium des organisations de la société civile pour la transparence électorale et la démocratie au Gabon (Coted-Gabon). Une organisation qui s’est fixé pour objectif d’œuvrer à l’ amélioration du système électoral du Gabon et garantir ainsi des élections apaisées et transparentes. 

A un peu moins de deux ans des prochaines échéances électorales, la société civile semble décider à prendre une part active dans l’éradication de la fraude. C’est du moins l’objectif que s’est fixé des organisation tel que le Réseau des organisations libres de la société civile pour la bonne gouvernance au Gabon (ROLBG), Brainforest et la Dynamique OSCAF avec le soutien du National Democratic Institute (NDI) en mettant sur orbite le Coted-Gabon. 

Un lancement qui s’est déroulé en présence de nombreux acteurs de la société civile et d’acteurs politiques à l’instar de la présidente de l’Union nationale Paulette Missambo, le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité Alexandre Barro Chambrier, du 1er secrétaire du Mouvement pour l’émancipation socialiste du peuple (MESP) Victor Mouang Mbading, le président de l’Alliance pour la renaissance nationale (ARENA) Richard Moulomba Mombo ou encore Geoffroy Foumboula Libeka. Démontrant la volonté de ces derniers de contribuer à la transparence électorale. 

Au cours de  ce congrès, le président du comité stratégique Georges Mpaga a tenu à rappeler l’objectif de cette organisation. « Nous ne voulons plus des lendemains des élections qui font peur aux populations. Nous ne voulons plus des violences post électorales, des arrestations arbitraires, des crimes, des assassinats », a-t-il indiqué. 

Le consortium des organisations de la société civile pour la transparence électorale et la démocratie au Gabon s’est donc donné pour mission de « contribuer à apaiser le processus électoral, à rendre le processus électoral plus démocratique, plus transparent répondant aux normes et aux standards internationaux » mais surtout impliquer les différentes parties prenantes au jeu démocratique sans aucune distinction.  A terme, les initiateurs entendent mettre un code de bonne conduite à la disposition des partis politiques et de tous les candidats à la prochaine élection présidentielle.

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x