Gabon: la SNI engagée dans la satisfaction des réservataires du programme 3808 logements

Au centre le directeur général de la SNI Hermann Kamonomono © D.R.

Ce vendredi 17 mai la chambre de commerce de Libreville a servi de cadre à la rencontre entre la direction générale de la Société nationale immobilière (SNI) et l’ensemble des réservataires de ses différents sites éparpillés sur le territoire national. Occasion pour le directeur général de cette entreprise d’édifier ces compatriotes sur les solutions envisagées pour permettre le règlement de l’épineuse question de la nonlivraison des logements compris dans le programme 3808 logements.



Ainsi, lors de cette rencontre qui s’est voulue empreinte de franchise et de respect mutuel, le directeur général de la SNI Hermann Kamonomono a esquissé quelques pistes de solutions proposées par cette entreprise, bras séculier de l’Etat en matière de mise en œuvre de la politique du logement. Il recevait pour l’occasion les réservataires de plusieurs localités notamment Nkok (Opus One), Franceville (Mbouma Oyali), Lambarene (Akame Nkenze), Mouila (Bavanga), Oyem ( Adzabilon) , Port-Gentil (Dorade), Makokou (Ebandangoye).

Ainsi, au nombre des propositions faites par le premier responsable de cette société, il y a entre autres la cession en l’état des logements; la compensation par un logement supplémentaire ou une parcelle issue du programme, ou encore le remboursement échelonné des sommes avancées. Élaborées après consultation des réservataires, ces solutions sont les plus réalisables à court terme au vue des difficultés de la SNI mais elles ont aussi l’avantage de contenter l’ensemble des réservataires.

Une vue des reservataires lors de la rencontre avec la SNI © D.R.

Il a tenu à indiquer que l’ensemble de ces propositions sont valables sur l’ensemble du pays. « Cela veut dire que si vous êtes réservataires à Nkok , si vous êtes de Mouila et que vous avez contribué à hauteur de 25 millions,  vous pouvez bénéficier d’une maison de 12 millions à Nkok et d’une autres à Mouila et vous devenez propriétaire des deux biens et les achevez à votre propre rythme », a-t-il expliqué. Il a également souligné que dans le cadre de l’offre de compensation pour les maisons et parcelles dont les prix dépasseraient les montants accumulés le réservataire peut bénéficier d’une parcelle au lieu d’une maison avec la possibilité de mettre en place des échéanciers qui n’excéderaient toujours  pas les 100 000 Fcfa.  

Dans un souci d’efficacité et pour mettre en oeuvre le plus rapidement possible ces offres, le directeur général de la Société nationale immobilière a annoncé que dès ce lundi 20 mai 2019, les réservataires étaient invités à se rapprocher du siège social de l’entreprise sis à likouala afin de choisir l’option qui leur conviendra le mieux.

Laissez votre commentaire