jeudi,4 mars 2021
Accueil A La Une Gabon: la SEEG réhabilite les deux groupes électrogènes du CHUL

Gabon: la SEEG réhabilite les deux groupes électrogènes du CHUL

C’est ce mardi 9 février 2021 que le directeur général de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG), Patrick Kouma a procédé à la remise en état de fonctionnement de deux (2) groupes électrogènes de marque SDMO, au Centre Hospitalier Universitaire de Libreville (CHUL). Jouissant d’une puissance nominale de 700 kVA chacun, ces dispositifs énergétiques ont permis la relance de ce site de production d’électricité autonome de secours de l’administration dirigée par Marie-Thérèse Vane.

Entamés depuis le 17 juillet suite aux plaintes incessantes des usagers et des responsables du CHUL, les travaux de réparation des deux groupes électrogènes dernière génération ont bel et bien abouti sur la mise à niveau de ces dispositifs. C’est donc tout logiquement qu’a eu lieu, ce mardi 9 février, la livraison en état de fonctionnement desdits groupes inopérants depuis plus de 12 mois déjà.

Réceptionnant de manière officielle lesdits groupes électrogènes, la directrice générale du Centre hospitalier universitaire de Libreville n’a pas caché sa satisfaction. « Je voudrais aujourd’hui traduire le soulagement des soignants. Celui des patients embêtés par les délestages inopinés. Je tiens à témoigner ma gratitude au nom des nôtres au directeur général de la SEEG, pour avoir ôté une épine de nos pieds », a indiqué Marie-Thérèse Vane. Non sans attirer l’attention de Patrick Kouma sur les difficultés en adduction en eau potable.

Pour sa part, Patrick Kouma a rappelé l’enjeu derrière cette action, qui s’inscrit dans le cadre du déploiement de sa politique RSE. « La SEEG est une société citoyenne et en tant que telle nous étions obligés d’apporter notre pierre à cet édifice commun qu’est l’hôpital général aujourd’hui CHUL. Les plus hautes autorités ont fait de la santé publique une de leurs priorités. C’est donc tout logiquement que la réhabilitation de ce site de production d’électricité autonome de secours était impérieuse. Ces deux groupes d’une capacité chacun de 700 kVA peuvent alimenter tout l’hôpital », a déclaré le directeur général de la SEEG. Puisse les bénéficiaires les utiliser en bon pères de famille.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Bestheinfusion