mercredi,25 novembre 2020
Accueil A La Une Gabon: la route, le chemin de croix des élèves du lycée de...

Gabon: la route, le chemin de croix des élèves du lycée de Bikele

Près d’une décennie après sa construction et son inauguration, le Lycée public de Bikele reste enclavé et difficilement accessible du fait, selon certains riverains, de l’inconsidération des gouvernements successifs vis-à-vis du secteur de l’éducation nationale. Pour preuve, au moment de la reprise des cours ce lundi 16 novembre 2020, la voie qui y conduit est dans un piteux état qui a une incidence fâcheuse sur le prix du trajet qui a anormalement augmenté.

Si les élèves du Lycée public de Bikele ont hâte de revoir leur établissement et partant, leurs camarades après 8 mois d’une absence due à la crise sanitaire liée à la Covid-19, ils espéraient sans doute voir la voie qui mène à leur établissement réhabilitée. Cette route longue de près de 2 kilomètres reste malheureusement peu praticable et connaît selon les saisons, la boue ou la poussière au grand dame des lycéens et des riverains . 

La situation est telle que les taxis et autres moyens de locomotion se refusent à s’y rendre. Seuls les transports communément appelés « Clando » acceptent de braver la boue et les profonds creux dus à l’érosion. Toutefois, cette bravoure a un coût. « Pour aller à l’école c’est pas facile. Au pk12 la place est à 300, voire 400 FCFA. Et des fois, tout le monde n’a pas la place surtout le matin. Donc on se serre », a bien voulu témoigner un élève de passage en classe de 3ème rencontré sur place.

Cette pénurie de transports oblige les apprenants à fouler aux pieds les gestes barrières. Fini l’alignement « 2 par rangée »,  place à « 4 par rangée » lorsqu’ils empruntent les rares transporteurs qui acceptent de s’y rendre. Le tout au nez et la barbe des responsables dudit établissement qui identifient le gouvernement comme seul responsable de cet état de fait.

Vivement que le Pr. Patrick Mouguiama Daouda y prête une attention particulière pour amorcer une reprise apaisée et sécurisée telle que voulue par les plus hautes autorités de la République en tête desquelles, le chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion