jeudi,26 novembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: la révision de la charte de la majorité au coeur d’une...

Gabon: la révision de la charte de la majorité au coeur d’une rencontre Udere-PDG

Ce lundi 20 juillet 2020, le siège de  l’Union Démocratique et Républicaine (Udere) sis à Essassa, à près de 23 km de Libreville sur la nationale 1 a été l’hôte d’une délégation du secrétariat exécutif du Parti Démocratique Gabonais (PDG), conduite par son secrétaire adjoint 2, chargé des Relations avec les partis politiques et associations, Eloi Nzondo. Au menu de cette rencontre entre les responsables de ces deux formations politiques la préparation prochaine d’une «convention-forum» des partis alliés du PDG.

Reçu par le président de l’Udere Victor Missanda, le secrétariat adjoint 2 du PDG qui était accompagné pour l’occasion du secrétaire national en charge des arguments et de la riposte, Michel Philippe Nzé et du porte-parole du PDG, Xavier Junior Ndong Ndong, avait à coeur d’échanger avec cette formation politique qui soutient la politique du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba. Une rencontre qui selon Eloi Nzondo s’inscrit dans le cadre des consultations initiées par le secrétariat général du PDG afin de revoir la charte de ce bord politique. 

C’est donc en préparation de cette grand-messe que depuis le mois de juin le secrétaire adjoint 2, chargé des Relations avec les partis politiques et associations a pris son bâton de pèlerin pour aller à la rencontre des membres de la majorité et partis alliés. Eloi Nzondo a relevé qu’il était nécessaire de s’asseoir  « autour de la table et revoir la charte avant de la parapher et repartir sur de nouvelles bases, au regard de toutes les échéances qui pointent à l’horizon ».

S’exprimant à son tour, le président de l’Udere a  énuméré les quelques «inquiétudes» auxquelles sont confrontées les partis politiques membres de la MRSE en général, et l’Udere en particulier. Il s’agit entre autres de la révision de la Charte de la majorité, le problème de soutien et financement des partis politiques de la majorité ou l’absence de concertation avant, pendant et après les élections couplées d’octobre 2018.

Si Victor Missanda a réitéré le soutien de sa formation politique au président de la République, il a fustigé quelque peu le petit « relâchement pendant les élections jumelées d’octobre 2018 jusqu’à ce jour ».  « S’agissant de la Charte, le secrétaire général est venu également pour nous dire que nous allons tous la regarder à nouveau pour voir s’il y a eu des faiblesses et comment les corriger », a-t-il indiqué.

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion