samedi,26 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: La réponse du berger à la bergère de Franck Nguema à...

Gabon: La réponse du berger à la bergère de Franck Nguema à Hervé Patrick Opiangah

Faisant suite au droit de réponse de Hervé Patrick Opiangah, président du CF Mounana publié dans le quotidien l’Union du jour mercredi 5 février, et relayée par une publication de Gabon Media Time dénonçant des propos « incohérents »,  empreints de « mépris » et de « condescendance », le ministre des Sports, chargé de la vie associative Franck Nguema ne s’est pas fait attendre en réagissant non pas pour édulcorer sa première sortie mais bien pour la soutenir et la défendre en maintenant son argumentaire qui a fait l’objet des critiques des présidents des clubs. 

Assistonsnous à une guerre naissante et larvée entre le ministre des Sports Franck Nguema et un des présidents de clubs les plus chevronnés de football gabonais Hervé Patrick Opiangah? L’échange par médias interposés fait croire à l’éventualité d’une telle situation. En réponse à la publication du droit de réponse du président du CF Mounana, Hervé Patrick Opiangah, dans lequel, il fustigeait pertinemment la sortie un tantinet « méprisante » du numéro un du Sport, Franck Nguema le concerné, n’a pas tardé à réagir par le canal de sa page facebook à travers laquelle, il répond au député de Mounana, dans une approche qui n’est pas loin de celle pour laquelle il a fait l’objet d’un recadrage. 

« Ce mercredi 5 février, Hervé-Patrick Opiangah, Président du CF Mounana, a cru bon de publier un « droit de réponse » dans le journal l’Union, suite à l’expression de mon « dépit » face aux « agitations démagogiques des membres du Bureau de l’Association des clubs de football professionnels », a d’abord exposé le ministre des Sports avant de se lancer dans une salve par des séries de questions aux airs de réquisitoire. « 1/ Hervé-Patrick Opiangah est-il dirigeant du Bureau de cette association ? 2/ Je réitère : quels sont les résultats du football national sur le continent avec les dizaines de milliards FCFA de subventions de l’Etat aux clubs de 2012 à 2018 ? Et les dettes colossales des joueurs (qui ont saisi la FIFA), des entraîneurs et des arbitres du National Football, dont les dossiers sont sur mon bureau, c’est aussi la faute de Franck Nguema? », s’est-il défendu. 

On peut noter dans cette déclaration du ministre des Sports Franck Nguema comme une volonté ferme de maintenir ses propos précédents en se questionnant au passage sur la légitimité du Président du CF Mounana à monter au créneau. Peut-on dénier à Hervé-Patrick Opiangah, président de club et acteur majeur du football gabonais, le droit de se prononcer sur la question concernant les clubs, du fait qu’il ne soit pas membre du bureau de l’association des clubs de football professionnels? Le débat reste ouvert.  

Sur la question de la subvention, alors que le président de l’Association des clubs de football professionnels Landry Nkenyi joint au téléphone, informait la rédaction de Gabon Media Time de ce que la totalité du versement avait été décaissée pour la subvention des clubs, le ministre Franck Nguema maintient dans sa déclaration que « Gabon Oil a avancé 50% de son sponsoring du National Foot, soit 500 millions FCFA » et que l’Etat ne débloque jamais « 100% de la subvention avant le championnat de National Football, le déblocage des fonds aux clubs de football s’est toujours fait en 2 phases », at-il maintenu avant de déclarer au terme de sa publication que « le reste n’est que pure polémique stérile et que Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude ». 

Autant dire que le ministre Franck Nguema ne semble pas regretter ses allégations sur les « agitations démagogiques des membres du Bureau de l’Association des clubs de football professionnels » encore moins tenir compte du procès en irrévérence et en arrogance qui lui est intenté.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Street 103 Gabon Gmt