mardi,1 décembre 2020
Accueil A La Une Gabon: la production pétrolière en hausse de 5,3% à 2,78 millions de...

Gabon: la production pétrolière en hausse de 5,3% à 2,78 millions de tonnes au premier trimestre

Après avoir observé un léger repli au cours du quatrième trimestre 2019, la production pétrolière s’est consolidée au premier trimestre 2020. Ainsi, comme le souligne la  Direction Générale des Hydrocarbures (DGH) par le biais de la note de conjoncture sectorielle élaborée par les services de la Direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale (DGEPF), ce sont un peu plus de 2,78 millions de tonnes de brut qui ont été produites au cours des trois premiers mois de l’année 2020.

Si depuis le début de la pandémie de Covid-19, les perspectives du secteur pétrolier sont peu reluisantes avec des investissements en berne laissant craindre une nouvelle crise de l’emploi dans le secteur pétrolier national, il n’en demeure pas moins qu’avant le début de cette crise, l’activité s’était consolidée par rapport à la fin de l’exercice précédent.

Ainsi, portée par une volonté de l’exécutif d’accroître son niveau, la production nationale s’était fortement consolidée à fin mars avec une progression de 5,3% à 2,78 millions de tonnes contre 2,64 millions en 2019, comme le révèle la Direction Générale des Hydrocarbures (DGH) à travers la note de conjoncture sectorielle élaborée par les services de la Direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale (DGEPF). 

Consécutive à la poursuite des travaux d’amélioration des rendements des champs matures, et à la montée en puissance du champ Simba opéré par la multinationale française Perenco, cette hausse de 5,3% de la production soulignait les nombreux efforts fait aussi bien par les autorités à travers le nouveau Code des hydrocarbures promulgué en juillet dernier, et les opérateurs pétroliers à travers leurs investissements.

On notera également que dans le même temps, les exportations de pétrole brut ont chuté de 20,2% à 2,35 millions de tonnes métriques en raison de la chute de la demande qui a pu être observée dès le déclenchement de la pandémie. Idem pour les prix moyens du brut gabonais qui ont observé une baisse moyenne de 20,7% sur les marchés au cours de la période susmentionnée. 

S’il est à fort à parier que la situation économico-sanitaire actuelle marquée par la Covid-19 et qui a obligé les opérateurs à mettre en suspens leurs investissements et réduire leurs prévisions, devrait avoir un impact négatif sur la production pour le reste de l’année, ces 2,78 millions de tonnes produites à fin mars soulignaient néanmoins, la capacité du secteur pétrolier gabonais à se réinventer.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion