jeudi,20 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: la production de sucre en chute de plus de 15% en...

Gabon: la production de sucre en chute de plus de 15% en 2020

Ecouter cet article

Établie à 20158 tonnes en 2018 puis à 26402 tonnes en 2019, la production sucrière réalisée par Sucaf, filiale du groupe agro-alimentaire Somdiaa, s’est drastiquement repliée en 2020. Entre conditions climatiques défavorables (faible maturation des cannes à sucre), problèmes techniques au niveau des récolteuses de canne et mesures de restrictions liées à la lutte contre la propagation du covid-19, cette industrie a vu ses principaux indicateurs décroître comme le révèle le tableau de bord de l’économie de la Dgepf. Une situation qui devrait se poursuivre en 2021.

Alors qu’elle avait enregistré des performances records en termes de production en 2019, l’industrie du sucre a été fortement contrariée en 2020. Subissant les affres de conditions climatiques défavorables (faible maturation des cannes à sucre), de problèmes techniques au niveau des récolteuses de canne ou encore de mesures de restrictions liées à la lutte contre la propagation du covid-19 et imposées par le gouvernement, cette industrie portée par Sucaf, filiale du groupe agro-alimentaire Somdiaa, a vu ses indicateurs se déprécier. 

En effet, comme le révèle le tableau de bord de l’économie de la Direction générale de l’Economie et de la politique fiscale (Dgepf), que ce soit sur le plan agronomique qu’industriel, l’activité sucrière a enregistré des contre performances. Production de granulé de 50 kg en repli de 15,3% à 22372 tonnes, contraction du volume des ventes de 3% à 30588 tonnes, baisse des investissements de plus de 50%. Autant d’éléments soulignant les difficultés d’un secteur qui employait encore en 2018, 273 Gabonais.

Si dans le même temps la transformation de sucre a connu une quasi stabilité à 14 633 tonnes tirée notamment par le sucre en morceaux (+3,7%), cette baisse de la production a contraint l’opérateur de ce secteur a un recours massif aux importations puisque celles-ci se sont situées à 10179 tonnes en hausse de 51,7%, permettant entre autres de maintenir le chiffre d’affaires a un niveau relativement stable à 21,6 milliards de FCFA. Néanmoins dans un contexte de crise sanitaire où les autorités n’ont pas été en mesure de desserrer l’étau, ces contre performances devraient se poursuivre en 2021. 

Pour preuve, au terme des six premiers mois de l’année en cours, le volume de sucre transformé s’est replié de près de 25% à 8464 tonnes (dont seulement 4188 tonnes pour le sucre en morceaux). Idem pour les ventes qui se sont situées à 15093 tonnes en baisse de près de 10% qui ont entraîné une baisse de 8,5% du chiffre d’affaires à 10,187 milliards de FCFA.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Enami Shop