mardi,26 janvier 2021
Accueil A La Une Gabon: la production de manganèse bat des records et affiche plus de...

Gabon: la production de manganèse bat des records et affiche plus de 6 millions de tonnes à fin septembre

Portée par ses principaux acteurs que sont la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog), la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou (CICMHZ), ou encore Nouvelle Gabon Mining, la filière manganèse affiche à fin septembre une nouvelle performance record. Ainsi, alors qu’elle se situait il y a un an à 4,8504 millions de tonnes, la production nationale de minerai de manganèse a augmenté de près de 25% à 6,0174 millions de tonnes.

La baisse de l’ordre de 3,8 % de la production mondiale d’acier de carbone, principal débouché du minerai de manganèse, n’a pas entamé les bonnes performances de cette industrie extractive au niveau du Gabon. Loin s’en faut. Ainsi, en dépit d’un contexte particulier marqué par des restrictions liées à la lutte contre la propagation de la Covid-19 qui ont freiné la demande, la production nationale de minerai de manganèse s’est appréciée à 6 millions de tonnes à fin septembre 2020.

En effet, soutenue par la production chinoise qui s’est améliorée au cours de la période sous revue grâce notamment à la construction de nouvelles infrastructures pour relancer l’activité économique, la production gabonaise a atteint un niveau record passant de 4,8504 millions de tonnes à fin septembre 2019 à 6,0174 millions de tonnes à fin septembre 2020, soit une hausse substantielle de près de 25%.

Dans le même temps, les exportations et les ventes externes de minerai ont suivi la même tendance haussière, passant respectivement de 4,242 millions de tonnes à 5,980 millions de tonnes, et de 4,3206 millions de tonnes à 5,9799 millions de tonnes à fin septembre 2020. Toutes choses ayant entraîné une hausse de 2,8% du chiffre d’affaires passé pour sa part de 561,9 milliards de FCFA à 577,6 milliards de FCFA à fin septembre. 

A noter qu’en dépit de ces hausses conséquentes des principaux indicateurs du secteur, la masse salariale du secteur s’est dépréciée de 3,3%, passant de 43,8 milliards de FCFA à 42,3 milliards de FCFA soit une baisse de l’ordre de 1,5 milliard de FCFA sur la période sous revue, alors même que les effectifs ont augmenté de près de 2%.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Bestheinfusion