samedi,26 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: la Primature dénonce une campagne de dénigrement contre Ossouka Raponda

Gabon: la Primature dénonce une campagne de dénigrement contre Ossouka Raponda

La vague de critiques enregistrée à la suite de la déclaration de politique générale du Premier ministre Rose Christiane Ossouka Raponda le 04 septembre 2020 n’aura pas été du goût de cette dernière. Dans un communiqué rendu public ce jeudi 10 septembre 2020, la primature a tenu à s’insurger contre ce qu’elle qualifie de campagne de dénigrement qui aurait pour but de « désorienter l’opinion ». 

Si depuis quelques jours plusieurs acteurs politiques, de la société civile et même des citoyens n’ont pas manqué l’occasion de commenter le discours de politique générale du chef du gouvernement, ces critiques ont du mal à passer du côté de la primature qui semble être réfractaire aux principes démocratiques notamment la liberté d’expression. Pour preuve, elle s’est fendue d’un communiqué pour le moins curieux pour dénoncer ce qu’elle qualifie de « recrudescence des attaques par voie de presse et sur les réseaux sociaux orientées contre la personne du Premier Ministre ».  

Pour les services de la primature, qui a du mal à s’accommoder des critiques alors qu’on est en face d’un exercice purement démocratique, « l’objectif visé est de la déstabiliser et de la déprécier aux yeux de l’opinion ». Occasion pour la presse de la primature de rappeler les grandes lignes de son projet axé non seulement sur la relance de l’économie mais surtout  l’accélération des projets prioritaires, notamment le lancement immédiat de certains projets d’envergure, tel que la « Transgabonaise » et les barrages de Kinguele-aval avant 2020, puis ceux de Ngoulmedjim et de Dibwangui en 2021. 

C’est donc visiblement pour tordre le cou aux critiques que la primature a estimé qu’il était inopportun de demander des comptes à un Premier ministre qui n’est en place que depuis deux mois. « La campagne de dénigrement dont est l’objet Rose Christiane Ossouka Raponda est une volonté manifeste de désorienter l’opinion en créant une sorte de confusion dans les esprits», a martelé le communiqué.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt