mardi,28 septembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: la première usine de fabrication de colle de la CEMAC implantée...

Gabon: la première usine de fabrication de colle de la CEMAC implantée à la ZES de Nkok

Ecouter cet article

C’est par le biais d’un communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time, que l’administrateur général de la Zone économique spéciale (ZES), Anne Nkene Biyo’o, a annoncé l’arrivée de Windson Resins & Chemicals SARL. Spécialisée dans la fabrication de formaldéhyde, de résines et d’adhésifs, la société indienne ouvre au passage, la première usine dédiée à ces produits dans la sous-région de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC). 

La ZES de Nkok qui compte en son sein pas moins de 85 entreprises se donne pour objectif quotidien de dynamiser tous les secteurs industriels au Gabon. S’inscrivant dans cette logique, la zone administrative a accueilli récemment la société Windson Resins & Chemicals SARL, spécialisée dans la transformation de résine. La matière première de base pour la production de formaldéhyde est le méthanol, un produit qui n’a jamais été importé et utilisé au Gabon, une première également pour la zone CEMAC.

Jusqu’à récemment, la résine était importée au Gabon sous forme de poudre pour la production de certains matériaux. Le début de la production du formaldéhyde et de la résine dans la ZES de Nkok assurerait de nombreux avantages pour le pays mais aussi pour les usines de transformation du bois. Notamment, une réduction de coûts sur les produits importés, l’accélération de la croissance de l’industrie du contreplaqué et une augmentation de la valeur des exportations des produits du bois, pour ne citer que ceux-là.

A noter que l’usine commencera avec une production de 50 tonnes par jour de formaldéhyde et de résine et devrait atteindre 85% de sa capacité de production d’ici le milieu de l’année 2022. L’entreprise Windson Resins & Chemicals SARL débutera également la production de résine en poudre d’ici fin 2022 et son exportation vers les pays de la région CEMAC ainsi qu’en Afrique de l’Ouest. Approximativement 2 000 à 3 000 tonnes métriques de méthanol seront importées tous les deux mois. Une aubaine pour le pays.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop