mercredi,20 octobre 2021
AccueilA La UneGabon: la Police nationale se dote d'un centre d'analyse criminelle

Gabon: la Police nationale se dote d’un centre d’analyse criminelle

Ecouter cet article

Le week-end écoulé, le gouvernement, par l’entremise du directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Séraphin Ibouanga, a inauguré son centre d’analyse criminelle. Fruit d’une collaboration avec l’Organisation internationale de police criminelle (Interpol), cette structure permettra au Gabon d’améliorer son système de lutte contre les crimes organisés et de renforcer les mécanismes d’enquête et d’intervention.

Annoncé en 2019, le projet visant à renforcer les capacités d’enquête au sein de la police nationale vient de voir le jour avec l’inauguration d’une unité d’analyse du renseignement criminel basée à Libreville. Mis en place avec l’OIPC-Interpol, le dispositif répond à un enjeu auquel les analystes et investigateurs font face quotidiennement. Notamment, découvrir les réseaux criminels, établir des schémas et organigrammes des gangs, exploiter les données de la téléphonie mobile.

Présent en sa qualité de directeur de cabinet du ministre de l’Intérieur, Séraphin Ibouanga, a salué l’initiative qui permet une avancée considérable dans la lutte contre le crime organisé. « La modernisation des unités et services de police du pays fait partie des priorités du ministre gabonais de l’Intérieur et  l’identification constitue 80 % du travail en ce qui concerne la traque des criminels Il s’agit d’un outil de travail très utile aux enquêteurs et agents de renseignement. Il permettra de renforcer la capacité du Gabon à répondre plus efficacement à la criminalité organisée transnationale » a-t-il déclaré à nos confrères de Gabon Review.

Pour la représentante de L’OIPC-Interpol, Nathalie Richard Bobber, « dans le cadre de ce projet, Interpol doit élaborer un modèle solide d’échanges d’informations de coopération et de formation pour aider la police à adopter des stratégies proactives de lutte contre le crime organisé et à renforcer les mécanismes d’enquête et d’intervention ». Cette cellule, bien que logée au sein de la police nationale, sera accessible à tous les services impliqués dans la chaîne de répression et de lutte contre la criminalité au plan national. 

Ce centre d’analyse criminelle constituera un outil stratégique de coordination et d’échange d’informations déterminantes sur les activités criminelles. Le Gabon devient ainsi le 5ème pays du continent et le 2ème en Afrique centrale à disposer d’une telle structure. Gageons que cette cellule permettra aux Forces de Défense nationale de freiner l’expansion du crime au Gabon. 

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop