samedi,8 août 2020
Accueil Derniers articles Gabon: la police nationale édifiée sur des accidents mêlant des biens publics

Gabon: la police nationale édifiée sur des accidents mêlant des biens publics

C’est l’objet de la rencontre qui a eu lieu le 26 avril dernier entre la direction nationale des Assurances (DNA), qui était accompagnée des membres de la Fédération gabonaise des sociétés d’assurance (Fegasa) et le commandant en chef de la Police nationale Yves Marcel Mapangou Moussadji. En effet, il était question lors de cette rencontre d’échanger sur la possibilité d’un partenariat pour la sécurisation de ces biens publics généralement endommagés lors des accidents de circulation.   

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

La problématique de la recrudescence des accidents de circulation qui au passage a pour conséquence la destruction de certains biens publics était au centre d’une réunion de prise de contact entre la DNA, les responsables des entreprises d’assurance et le commandement en chef de la police nationale. Ainsi, il s’agissait d’évoquer  l’épineuse question de la réhabilitation des biens publics endommagés lors de ces incidents.

En effet, il n’est pas rare d’observer des biens publics littéralement détruits à la suite d’accident impliquant parfois un seul véhicule. Entre glissières de sécurité, lampadaires, poteaux électriques et autres dispositifs, les réparations, très coûteuses, sont à la charge du de l’Etat, alors que pour les détenteurs d’une police d’assurance, il suffit de déclarer le sinistre à l’assureur pour une prise en charge.

C’est donc pour répondre de manière durable à cette préoccupation, que les assureurs gabonais réunis au sein de la Fédération gabonaise des sociétés d’assurance  et conduite par leur président Andrew Gwodog ont émis le voeux d’établir un partenariat dans le cadre de la sécurisation de ces biens publics généralement endommagés lors des accidents de circulation. « Il est plus que temps que les assureurs qui garantissent la responsabilité civile de ces véhicules qui endommagent les biens publics, prennent en charge les réparations », a indiqué le directeur général des assurance Olivier Mebiame Assame.

Cette rencontre a également permis d’édifier les forces de police sur la possibilité pour elles de déclarer les dommages causés aux biens publics aux assureurs pour une prise en charge immédiate. En outre, lors des constats, les forces de police devront désormais mentionner dans leur rapport les dégâts occasionnés sur les biens publics.

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt