mardi,13 avril 2021
AccueilA La UneGabon: la MSTGV donne un ultimatum au gouvernement pour la prise en...

Gabon: la MSTGV donne un ultimatum au gouvernement pour la prise en compte de ses revendications

C’est à l’issue d’une assemblée générale tenue le samedi 3 avril dernier que la Machette syndicale des travailleurs gabonais vaillants (MSTGV) a donné l’ultimatum à Madeleine Berre, Ministre de la Fonction publique. En effet, Pierre Mintsa et ses pairs ont exigé la prise en compte de leurs revendications dans un délai de 7 jours. Sans quoi, ils engageront une grève générale illimitée.

7, c’est le nombre de jours accordés à Madeleine Berre et à tout le gouvernement par les militants de la Machette syndicale des travailleurs gabonais vaillants (MSTGV) pour traiter l’ensemble de leurs revendications contenues dans le cahier de charges présenté sur la table du membre du gouvernement. Selon le Président de la MSTGV, ces revendications portent sur « le service rendu, l’arrimage des pensions retraite, le paiement des rappels soldes aux retraités, et le paiement des rappels résultant du nonarrimage des pensions aux retraités civils et militaires », a précisé Pierre Mintsa.

Il va sans dire que les 144 recommandations adoptées lors du forum de la Fonction publique ne semblent pas être une priorité pour le gouvernement. Tant aucune avancée significative n’est à signaler au grand dam de la Machette syndicale des travailleurs gabonais vaillants. La plateforme syndicale a révélé qu’il existe 5000 retraités civils et militaires candidats pour l’arrimage ainsi que 20.000 éligibles à la revalorisation des pensions. 

Depuis 2015, ce sont près de 30.000 personnes qui sont en proie à la précarisation. Pierre Mintsa, a indiqué que les retraités ne recevraient qu’une pré-pension. Laquelle occasionne des effets néfastes pour ces pères et mères de familles qui tirent le diable par la queue. « Dans leurs rangs, beaucoup sont malades et d’autres sont morts », a conclu le président de la Machette syndicale des travailleurs gabonais vaillants. Vivement une réaction prompte du gouvernement pour enrayer cette énième paralysie à venir.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Bestheinfusion