Gabon: la ministre Leatitia Diwekou, raillée par des internautes

Leatitia Diwekou, nouvelle ministre déléguée auprès du ministre d’Etat, ministre des Sports et de la Culture, chargé du Tourisme © D.R

Nommée ministre déléguée auprès du ministre d’Etat, ministre des Sports et de la Culture, chargé du Tourisme, Leatitia Diwekou fait l’objet de railleries de la part des internautes gabonais depuis l’annonce du gouvernement Issoze Ngondet III. La jeune membre du gouvernement serait à en croire la toile gabonaise, à peine diplômée et sans expérience professionnelle et politique.  

A peine le nouveau gouvernement nommé par le président de la République Ali Bongo sur proposition du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, que la toile gabonaise s’est mise à le décortiquer. Leatitia Diwekou, ministre déléguée auprès du ministre d’Etat, ministre des Sports et de la Culture, chargé du Tourisme est littéralement raillée par les internautes, qui soupçonnent son incompétence du fait, qu’elle sortirait à peine de l’Université Omar Bongo (UOB), où elle était inscrite au département de psychologie.

Dans une publication devenue virale dès le début de la matinée, les internautes véhiculent que la nouvelle ministre n’a obtenu «son Master professionnel en psychologie du travail à l’UOB que l’année dernière» et «elle occupe actuellement le poste de SG du conseil provincial de la jeunesse du Moyen-Ogooué», qu’elle n’a de ce fait «aucune expérience professionnelle avérée».

Citant Berre Madeleine  comme étant à l’origine de son ascension, Leatitia Diwekou aurait été choisie pour «créer un poids politique sur la rive droite de la commune de Lambaréné pour favoriser sa candidature pour les prochaines législatives (elle est du quartier Abongo et est la nièce du suppléant de Rose Rogombé). C’est un coup porté contre Joël Ogouma. La jeune fille a milité à l’UGDD et est proche de l’UN». 

Contactées par Gabon Media Time, des personnalités proches de la primature et de la Présidence de la République n’ont pas souhaité commenter cette actualité pour le moment. Mais au regards des éléments qui sont révélés, le gouvernement devra réagir a précisé notre proche de l’avenue Jean Paul II.

Comme ce fut le cas pour le gouvernement Issoze Ngondet II, avec la nomination au poste de  ministre délégué auprès du ministre d’Etat, ministre du Budget et des comptes publics de Patricia Manguila Boussamba citée dans le cadre de l’opération «Mamba».  

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire