Gabon: «la mensualisation du paiement des pensions constitue un droit acquis», selon l’Union nationale

Les retraités barricandent l'entrée de la CNSS © GMT

Le retour du paiement trimestriel des pensions retraites n’a pas fini d’être au centre des débats au sein de l’opinion nationale. Dernière réaction en date, celle de l’Union nationale (UN) qui, par le biais d’une déclaration rendue publique ce jeudi 20 juin 2019, a annoncé qu’elle saisira dans les prochains jours, le Conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), pour exiger le maintien de la mensualisation du paiement des pensions des retraités et la mise en oeuvre de réformes au sein de cet organisme.

GABON LIBREVILLE

Après les retraités et la société civile, c’est au tour des hommes politiques de se prononcer sur le bras de fer qui semble opposer la direction générale de la CNSS aux retraités. Répondant aux explications fournies par l’organisme sur le retour à la trimestrialisation du paiement des pensions, l’UN estime que bien que cette décision soit un juste retour aux dispositions du Code de sécurité, « rien n’interdit à la Direction générale de la CNSS, dans le souci d’une meilleure qualité de service à ses assurés, de modifier à la baisse cette période de trois mois, pour la ramener à un mois ».

Cette formation politique de l’opposition a affirmé que la mensualisation du paiement s’était faite à la demande des bénéficiaires et que la direction générale de la CNSS n’avait pas besoin de modifier la loi ou de saisir le Conseil d’administration pour la mettre en œuvre. « La mensualisation du paiement des pensions, instituée par la direction générale de la CNSS en 2014 et admise par le Conseil d’administration et l’autorité de tutelle constitue un droit acquis pour les retraités », a soutenu Jeannine Taty Koumba, commissaire au bureau national de l’UN.

Par ailleurs, ils ont fustigé également le fait que le déficit de la branche vieillesse ait été comblé depuis des mois par la branche des prestations familiales et celles des  risques professionnels, ceci en violation des dispositions légales contenues dans la loi 6/75 portant Code de sécurité sociale. L’Union nationale a précisé que les dispositions de ce texte précisent en son article 24 alinéa 2 que « chacune des branches du régime de sécurité sociale fait l’objet d’une gestion financière distincte dans le cadre de l’organisation financière générale de la Caisse, les ressources d’une branche ne pouvant être affectées à la couverture des charges d’une autre branche ».

Face à cette situation qui s’est accentuée avec les difficultés financières rencontrées par l’organisme du fait de la dette accumulée par les entreprises, l’UN prend ses responsabilités. « Nous saisirons dans les prochains jours, le Président du Conseil d’Administration de la CNSS, pour exiger le maintien de la mensualisation du paiement des pensions des retraités et l’engagement des réformes internes nécessaires à la survie de la CNSS », a indiqué Jeannine Taty Koumba.

Laissez votre commentaire