dimanche,5 décembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: la masse salariale de la commune de Libreville en hausse de...

Gabon: la masse salariale de la commune de Libreville en hausse de 3 milliards

Ecouter cet article

Les principes d’orthodoxie financière et de rigueur dans la gestion des deniers publics prônés par le chef de l’Etat, semblent n’être qu’un leurre au regard de la disproportion observée dans l’établissement des budgets de certaines administrations et collectivités. C’est notamment le cas pour la commune de Libreville dont le conseil municipal vient de faire adopter un budget primitif en dépenses, en hausse de trois milliards de FCFA avec notamment une hausse sans précédent de la masse salariale.

Bien que la situation actuelle marquée par une pandémie de Covid-19 qui plombe les perspectives budgétaires de l’Etat avec des pertes estimées à plus de 700 milliards de FCFA, impose d’agir avec prudence, équité et rigueur dans la gestion des deniers publics, certaines administrations semblent ne rien se refuser. Usant et abusant de leurs prérogatives, elles s’adonnent à de véritables dérapages budgétaires substantiels, comme on peut le constater au regard du conseil municipal de la commune de Libreville qui s’est tenu le 28 mai dernier.

Alors même que le contexte économique actuel et d’une façon générale la situation économique globale du Gabon, impose de réaliser des économies substantielles afin de soutenir l’activité et investir dans des projets prioritaires, la commune de Libreville vient de s’autoriser un débordement à 3 milliards de FCFA. En effet, à l’analyse du tableau retraçant les dépenses ordinaires de la municipalité pour l’exercice 2020, l’on s’aperçoit que les dépenses de personnel et des élus, se chiffrent à près de 21 milliards de FCFA (20 845 000 996 FCFA exactement). 

Établies à 17,9 milliards de FCFA en 2019, celles-ci connaissent donc une hausse de près de 17% en glissement annuel. Incompréhensible, dans un contexte où le gouvernement prône le gel des embauches et où les partenaires techniques et financiers invitent à une réduction des effectifs de la fonction publique depuis plusieurs années. Avec un budget de dépenses évalué à 24,8 milliards de FCFA, la masse salariale notamment celle du cabinet du maire, représente donc près de 90% des dépenses de la municipalité.

Avec moins de quatre milliards de FCFA dévolues à ses prérogatives qui sont essentiellement portées vers la satisfaction des besoins quotidiens de la population, notamment à travers l’urbanisme et l’aménagement des logements, écoles et équipements et la mise en oeuvre d’activités culturelles, la commune de Libreville semble donc peu se préoccuper de son coeur de métier. Une situation qui devrait attirer l’attention aussi bien de la Commission Nationale de Lutte Contre l’Enrichissement Illicite (CNLCEI), que de la Cour des comptes et surtout du ministère de l’Économie et des finances.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop