mercredi,18 mai 2022
AccueilDerniers articlesGabon: la jeune «Queenny» réapparaît dans un temple mystique, 2 mois après...

Gabon: la jeune «Queenny» réapparaît dans un temple mystique, 2 mois après sa disparition!

Ecouter cet article

Portée disparue depuis le dimanche 14 novembre 2021, Queenny Doria Abeng Edou Minko a fait son retour dans la maison de ses parents le mardi 28 décembre dernier. En effet, c’est accompagnée d’un gourou spirituel au nom de « Saint Joseph » et de deux femmes parmi lesquelles « Sainte Maria », que la gamine est réapparue déséquilibrée avec l’esprit visiblement reformaté.

C’est une affaire des plus complexes qui est en cours de résolution devant les autorités judiciaires compétentes. En effet, partie de la maison de ses parents le dimanche 14 novembre 2021 pour des motifs d’études avec ses condisciples, une jeune compatriote répondant au nom de Queenny Doria Abeng Edou Minko ne rentrera pas, une fois la nuit tombée. Une situation inhabituelle qui pousse ses parents à se déployer de commissariat en commissariat pour signaler une disparition.

Une démarche qui s’avérera infructueuse. Car, personne ne put savoir où la jeune élève se trouvait. Puis, la portée disparue aurait lancé un appel téléphonique à sa mère. « Arrêtez de me chercher ! », aurait-elle déclaré. Selon la famille, « la voix de Queenny n’était pas nette. C’est comme si quelqu’un la forçait », a indiqué son père. Naîtra alors l’espoir de la retrouver vive et saine. Seulement, le numéro de téléphone utilisé sera désormais injoignable.

Le feuilleton est relancé le 28 décembre 2021 quand des individus viennent cogner à la porte des parents très tôt. En ouvrant la porte, le papa de Queenny aurait vu sa fille portée disparue accompagnée de 3 individus. Lesquels se présentent sous les identités de Saint Joseph et Sainte Maria , pour les deux premières personnes. Reçus par la famille partagée entre l’anxiété et la joie, le premier cité va annoncer au père qu’il est venu déposer Queenny Doria Abeng Edou Minko.

« Elle est maintenant prête », aurait-il indiqué. Intrigué, le géniteur de Queenny questionne Saint Joseph sur ce qui aurait été fait à son enfant. Et pourquoi ont-ils gardé si longtemps une jeune fille sans prévenir ses parents ? Ce à quoi Sainte Maria répondra « nous ne sommes pas comme les gens de votre monde. On ne regarde pas la télévision, on n’utilise pas vraiment le téléphone ». Des réponses qui n’ont fait que renforcer l’intuition du père de l’enfant.

La suite de l’interrogatoire ne sera faite que de révélations étranges. Interrogée à son tour, Queenny déclare être allée chez Saint Joseph par l’entremise d’une de ses amies qu’elle aurait rencontrée au rond point du Pk12. Après une brève conversation, elle reconnaît avoir supplié son amie de l’emmener où elle vit. Là-bas, dit-elle, elle n’aurait jamais fait l’objet de torture physique quelconque.  Choquée, sa famille a déposé plainte contre Saint Joseph et ses acolytes. De nouveau auprès de sa famille, Queenny semble désorientée mentalement.

Une situation qui inquiète son papa qui a la ferme conviction que Saint Joseph et ses proches sont des gourous spirituels qui exploitent les esprits des enfants naïfs. « Aujourd’hui l’enfant est arrivée c’est vrai. Mais dans quel état ? Elle est dans les nuages. Où elle va s’asseoir dans un endroit qu’elle va fixer longtemps. Quand elle quitte la maison c’est pour l’église où elle développe des idées bizarres. Pour elle, Jésus n’existe plus et  elle prie un Dieu physique qui est plus puissant que lui » a relaté le père. L’affaire est portée devant la justice. La famille espère plus de diligence afin qu’elle aboutisse à des sanctions contre les 3 individus et leur organisation « étrange ».

Lyonnel Mbeng Essone
Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Global Media Time Gif
Enami Shop