Gabon: la grève des Régies financières engendre 8 milliards de perte en une semaine

Le trésor public gabonais © D.R

Voilà qui devrait faire grincer des dents dans les plus hautes sphères de l’Etat. Alors que la situation économique du pays tend à se stabiliser, la grève des régies financières aurait fait perdre plusieurs milliards de Fcfa à l’État. Selon les chiffres fournis par Judicaël Mbadinga Bissagou porte-parole du M23, elle aurait coûté plus de 8 milliards de Fcfa en une semaine.



Plus de 8 milliards de Fcfa de pertes sèches en une semaine, voilà le bilan comptable de la grève des régies financières. Cette situation due au bras de fer opposant les agents de la coalition des syndicats des régies financières au gouvernement gabonais au sujet de diverses primes, prendrait une tournure pour le moins dramatique.

En effet, ayant organisé un blocus depuis vendredi qui paralyse les activités, les agents grévistes des régies financières campent sur leur position. Face à cette situation leur porte parole a indiqué, « le ministre Fidèle Otandault au lieu simplement d’appliquer les résolutions issues des précédentes négociations portant sur des audits de personnels et des primes, a préféré nous demander d’affiner ces résultats pourtant validés. Nous lui avons opposé une fin de non-recevoir ».

Saisi du dossier, le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale « ouvrira les négociations jeudi prochain avec l’ensemble des partenaires sociaux », rencontre à laquelle prendront part les agents grévistes comme l’a confirmé Judicaël Mbadinga Bissagou.

Laissez votre commentaire