mercredi,28 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: la Fondation Seydou Kane au service de ses coréligionnaires

Gabon: la Fondation Seydou Kane au service de ses coréligionnaires

« Et ceux qui endurent dans la recherche de l’agrément d’Allah, accomplissent la Salāt et dépensent (dans le bien), en secret et en public, de ce que Nous leur avons attribué, et repoussent le mal par le bien. A ceux-là, la bonne demeure finale », (Sourate 13, Ar-Ra’d, verset 22). Cette recommandation contenue dans le Coran est le leitmotiv qui guide depuis plusieurs années l’homme d’affaires Seydou Kane dans son action en faveur de ses frères dans la foi. 

Très discret et réservé, Seydou Kane est connu pour ses généreuses contributions et donations à l’endroit des  plus démunis. Mais pas que, puisque par le truchement de sa fondation éponyme, sa générosité s’adresse également à ses coreligionnaires. Chaque mois du ramadan où durant d’autres fêtes de l’Islam, il se donne pour mission de soutenir ces derniers pour respecter leur obligation religieuse. 

Ainsi, le président de la Fondation Seydou Kane, qui milite pour les valeurs de partage, de solidarité et d’entraide, emmène à La Mecque chaque année, à ses propres frais, une vingtaine de musulmans à qui il permet d’effectuer le pèlerinage, ce pilier important de l’islam. Bien avant le pèlerinage, il offre à ses frères et sœurs dans l’Islam durant le mois de carême des tonnes de produits de première nécessité au Gabon mais aussi au Mali, son pays d’origine. Des actions qui durent depuis des dizaines d’années.

Mais cet élan de solidarité ne se limite pas aux membres de sa communauté religieuse. Chaque rentrée scolaire, Seydou Kane se fait le devoir de soutenir les familles modestes ou démunies à travers la prise en charge des fournitures et de la scolarité de leur progéniture. Une attention qui ne manque pas d’être saluée tous azimuts par les différents bénéficiaires.

Par ailleurs, il faut relever que le champ d’action de la Fondation va audelà des frontières gabonaises. Originaire du Mali, Seydou Kane n’oublie pas ses origines. En octobre 2014, il procédait à la livraison de l’Ecole fondamentale second cycle du village Madina Alahery entièrement financée par ce dernier. Une action précédée par de nombreux dons,  notamment la remise des lots de fournitures scolaires, la construction d’un centre de santé équipé, d’une mosquée, d’un château d’eau, le tout dans son village natal.  

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion