jeudi,29 juillet 2021
AccueilA La UneGabon: la FAO lance un séminaire sur le contrôle et la gestion...

Gabon: la FAO lance un séminaire sur le contrôle et la gestion durable de la chenille légionnaire d’automne

Ecouter cet article

Dans l’optique de renforcer les capacités des acteurs du développement agricole au Gabon sur le contrôle et la gestion durable de la chenille légionnaire d’automne, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) vient de lancer des ateliers de formation. Destinées aux agents des services décentralisés du Ministère de l’Agriculture, ces formations s’inscrivent dans la droite ligne des mesures visant à dynamiser la sécurité alimentaire et nutritionnelle. 

Insecte ravageur attaquant plus de 80 espèces de plantes causant des dégâts à des céréales cultivées d’importance économique telles que le maïs, le riz et le sorgho ainsi qu’aux cultures maraîchères et au coton, la chenille légionnaire d’automne constitue une difficulté croissante pour les agriculteurs du continent. Présent au Gabon malgré la faiblesse du tissu agricole, cet insecte est au cœur d’un séminaire de formation organisé du 7 au 17 décembre, par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

En effet, portant sur le contrôle et la gestion durable de la chenille légionnaire d’automne à travers notamment le renforcement des capacités des acteurs du développement agricole au Gabon, ces ateliers de formation destinés aux agents des services décentralisés du Ministère de l’Agriculture ainsi que des partenaires locaux, offriront à ces derniers, une meilleure connaissance du ravageur et les moyens de lutte.

Avec en toile de fond la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Gabon, lesdits ateliers permettront à la soixantaine d’experts de la FAO et du ministère de l’Agriculture présents, d’échanger sur les bonnes méthodes de lutte contre « ce ravageur » dont la présence a été signalée pour la première fois dans la province de l’Estuaire notamment à Ntoum, à Malibé 2 et à Owendo. Développé en trois phases dans les villes de Lambaréné, Mouila et Franceville, ce séminaire devrait donc permettre d’accroître la connaissance des agriculteurs sur ce fléau.

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.