vendredi,25 septembre 2020
Accueil A La Une Gabon: la famille de Yolande Nyonda porte plainte contre x pour diffamation

Gabon: la famille de Yolande Nyonda porte plainte contre x pour diffamation

Face à la campagne de dénigrement dont fait l’objet leur fille sur les réseaux sociaux, la famille biologique de l’actuel ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères Yolande Nyonda a décidé de contre-attaquer pour faire taire ces insinuations qu’elle juge malveillantes. A cet effet, par l’entremise de son avocat, Maître Bhongo Mavoungou, elle a décidé de saisir le procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville pour une plainte en diffamation. 

Si dans une précédente communication, la famille Nyonda s’était insurgée contre des attaques, sous le coup d’intrigue politique, dont leur fille ferait l’objet sur les réseaux sociaux, ce lundi 10 août 2020 elle a décidé de passer à l’offensive en saisissant la justice sur cette affaire. 

C’est donc par le biais d’une plainte signée de son conseil, Maître Bhongo Mavoungou, referencée n°5489/08/20/LBV/ABM et adressée au procureur de la République près le tribunal de première instance de Libreville, que la famille a tenu à dénoncer les accusations dont Yolande Nyonda serait victime depuis plusieurs mois. Une campagne qui serait orchestrée par le dénommé Sidor Zang (nom sur facebook, ndlr) qui depuis le vendredi 31 juillet 2020 commet une série d’articles via la page Facebook dénommée « Jeunesse-Patriotique-Gabonaise ». 

Ce dernier affirme que le membre du gouvernement serait « le commanditaire des crimes rituels dans le pays ». Selon l’avocat de la famille Nyonda, pour convaincre l’opinion de la véracité de ses accusations, il a accompagné ses articles de deux vidéos mettant en scène le dénommé Dieudonné Douena, le criminel à l’origine de la disparition du jeune Malata Doumambila, élève à Fougamou,  condamné pour ces faits, en 2019, par la Cour Criminelle de Mouila. Des images qui selon certaines sources auraient été tournées lors de la garde à vue de l’intéressé à la Brigade de Gendarmerie de Fougamou.

Des accusations contraires aux conclusions de la confrontation devant le Juge d’Instruction en charge du dossier, où le présumé criminel a avoué « avoir été torturé par des Gendarmes, afin qu’il cite Dame Yolande Nyonda; à l’audience criminelle ». Pis, sieur Sidor Zang aurait récidivé le 06 août dernier insinuant avoir corrompu la famille du jeune Malata et le site d’actualité Gabon Media Time, qui avait publié un communiqué de la famille biologique de la ministre. 

Ainsi, selon l’avocat de la famille Nyonda, l’administrateur de la page « Jeunesse-Patriotique-Gabonaise » aurait réitéré ses accusations le 09 août 2020, la disparition d’une fillette de 3 ans à Fougamou. C’est face à ces accusations, dont selon la famille, les instigateurs seraient des adversaires politiques dans le département de Tsamba-Magotsi, que le procureur a été saisi d’une plainte pour « diffamation » car « ces publications mensongères portent manifestement atteinte à l’honneur et à la considération de Dame Yolande Nyonda ».  

La plainte portée par Maître Bhongo Mavoungou, conseil de la famille de Yolande Nyonda,viserait également l’auteur de la vidéo tournée pendant la reconstitution de la disparition survenue à Fougamou au cours de laquelle le nom de leur fille est citée. Il revient désormais à la justice de se mettre en branle et de faire la lumière sur cette affaire. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Street 103 Gabon Gmt