mercredi,28 octobre 2020
Accueil Derniers articles Gabon : la famille de Privat Ngomo «exige sa libération pure et...

Gabon : la famille de Privat Ngomo «exige sa libération pure et simple»

C’est à la faveur d’un point de presse donné ce vendredi 18 octobre 2019 que la famille de Privat Ngomo a fait cette exigence, plus de trois mois après son arrestation par les forces de l’ordre. Dr. Jean-Juste Ngomo, aîné de la famille, y dénonce « une arrestation arbitraire », une « incarcération non fondée en droit et des violations répétées de ses droits ». La famille qui estime qu’il est un prisonnier politique, exige sa libération, tout en annonçant que des actions vont être entreprises dans ce sens.

Plus de trois mois après son arrestation le 12 juillet dernier suite à son interpellation de la France sur sa politique africaine, Privat Ngomo, soutien du candidat Jean Ping à la présidentielle de 2016, est toujours détenu. Accusé d’entrave à la circulation routière et propagation de fausses nouvelles, ses droits auraient été « violés » selon sa famille. En effet, il aurait « subi une garde à vue illégale de 5 jours, du 12 au 16 juillet »,  en plus de s’être « vu refuser une demande de transfert dans une structure sanitaire pour raisons médicales ».

Ainsi, pour Jean-Juste Ngomo, l’arrestation de Privat Ngomo est purement politique. Car, estime-t-il, ce dernier s’est rendu coupable d’une interruption de la circulation de 10 minutes et d’une adresse critique à la France sur sa politique africaine. Toute chose qui ne mériterait pas une incarcération de plus de trois mois, surtout que la Constitution gabonaise consacre la liberté d’expression et de pensée. « Privat Ngomo n’a commis qu’un délit d’entrave à la circulation routière, qui ne peut pas justifier sa détention de plusieurs mois », a-t-i ajouté.

Par ailleurs, au regard de l’absence des arguments « fondés en droit justifiant l’emprisonnement et les dénis de droits dont est victime Privat Ngomo », sa famille exige sa libération pure et simple. Prenant à témoin l’opinion nationale et internationale sur ce qu’elle qualifie de « cas flagrant de détention arbitraire », elle annonce que des actions vont être menées dans les tout prochains jours.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion