dimanche,23 janvier 2022
AccueilA La UneGabon: la famille de Gaël Koumba Ayouné exige sa libération immédiate !

Gabon: la famille de Gaël Koumba Ayouné exige sa libération immédiate !

Ecouter cet article

Présente au Tribunal de première instance de Libreville pour assister au procès de Gaël Koumba Ayouné alias le Général du mapane, sa famille est montée au créneau pour dénoncer une incarcération arbitraire de leur fils. Par conséquent, sa petite amie, par ailleurs, mère de son nouveau-né avec lequel il n’aura eu aucun contact, a exigé sa libération immédiate afin de réparer cette « injustice envers un jeune homme dont la seule faute est de soutenir le Chef de l’État ».

Le Tribunal de première instance de Libreville a refusé du monde ce vendredi 7 janvier 2022. Et pour cause, Hoffman et Gaël Koumba Ayouné ont été présentés devant la Cour correctionnelle pour répondre des chefs d’accusation retenus contre eux en marge du mouvement citoyen dénommé « le concert des casseroles ». Si, au terme de ce procès, ladite Cour a prononcé la mise en délibéré de l’affaire pour le 21 janvier prochain, la famille ne semble plus cautionner cette « injustice ».

En effet, sa compagne et ses amis du mouvement « les Indéfectibles d’Ali Bongo Ondimba » ont appelé au respect de la dignité humaine contenu dans la charte des droits de l’Homme dont le Gabon est signataire. « Le Gabon, ce pays des libertés qui ratifie toutes les chartes de droits de l’Homme ne saurait cautionner des cas d’injustice, car il en va de son image. Gaël Koumba Ayouné, est un jeune citoyen gabonais et fidèle soutien du du Chef de l’Exécutif », a indiqué sa compagne.

Pour cette dernière, aucune charge crédible n’est portée sur celui qui constituait la toiture de sa famille. « Nous sommes là face à une injustice envers un jeune homme dont la seule faute est de soutenir le Chef de l’État. Un homme dont la famille passe par toutes les émotions car celui qui est censé la protéger se trouve injustement incarcéré. Elle se retrouve alors sans protection et livrée à elle-même », a-t-elle déploré.

Un sentiment d’incompréhension règne au sein de son cercle d’amis. Des amis qui ne comprennent toujours pas l’acharnement judiciaire sur celui qu’ils appellent affectueusement « le Général du mapane ». « Monsieur Ayouné attend de rencontrer son enfant né depuis plusieurs mois, et ce pendant son injuste incarcération. La famille étant sacrée pour le Chef de l’Exécutif, alors, nous demandons la libération pure et simple de Monsieur Koumba Ayouné, car finalement aucune charge ne pèse contre lui, sachant qu’il est établi qu’il n’est pas l’instigateur du mouvement des casseroles », a souligné un membre dudit collectif. Gageons que cet appel du cœur sera entendu par qui de droit !

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop