mardi,27 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: la famille Dabany s'en prend à Sylvia Bongo

Gabon: la famille Dabany s’en prend à Sylvia Bongo

Attroupement inhabituel ce mercredi 24 juillet 2019 aux abords de la résidence présidentielle de la Sablière. La famille maternelle d’Ali Bongo Ondimba aurait pris la décision de  le rencontrer, accusant au passage la première dame Sylvia Bongo Ondimba d’être désormais à la manoeuvre dans la prise des décisions concernant la marche du pays. 

Selon une vidéo que Gabon Media Time a pu consulter, la délégation de la famille du président était conduite par Jean Boniface Assélé et Idriss Ngari. Accompagnés de plusieurs membres de la famille Dabany notamment certains de ses enfants, de Cécilia Ndjave Ndjoye mère de Christian Bongo, du sénateur Fabien Obouma, des membres de la famille Ngari y compris l’actuel Secrétaire général du ministère du Pétrole Liliane Ngari, il était question pour eux de rencontrer leur  « parent » avec qui ils n’ont pas eu de discussion en famille depuis son accident vasculaire cérébral.  

Selon certaines indiscrétions, cette descente pour le moins musclée fait suite à de nombreuses demandes d’audience des membres de la famille qui seraient restées sans suite. Pis, « la famille accuse Sylvia Bongo Ondimba d’être désormais la seule qui décide concernant l’agenda du chef de l’Etat et que c’est cette dernière qui déciderait désormais sur tout », nous a confié une source proche de la famille

Une situation bien embarrassante qui aurait contraint l’actuel député de Bongoville, par ailleurs fille d’Ali Bongo, Malika Bongo Ondimba, a venir calmer les ardeurs de sa famille paternelle. Ainsi, elle aurait indiqué que l’agenda présidentiel  ne permettait pas une rencontre ce jour, mais que le chef de l’Etat recevra sa famille lors de son déplacement dans le Haut-Ogooué prévu pour le 25 août prochain.

Pour rappel, le 17 janvier dernier dans l’émission « Assélé discute avec vous » diffusée sur la radio Génération nouvelle, le président du Centre des libéraux réformateurs (CLR) avait lancé une accusation contre « les nouveaux rois » qui, selon lui, tiennent captif le président de la République depuis son AVC survenu en octobre 2018 à Riyad en Arabie Saoudite. Il pointait déjà du doigt la première dame mais aussi son fils Noureddine Bongo Ondimba.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion