vendredi,23 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: la direction générale de la MCTT jette dans la précarité ses...

Gabon: la direction générale de la MCTT jette dans la précarité ses employés

Voilà bientôt 8 mois que les employés de la société de manutention consignation transit et transport (MCTT), ancien Necotrans/Getma sont sans salaire et ne savent plus à quel saint se vouer. Une situation intenable à l’approche de la rentrée scolaire qui a contraint ces pères et mères de famille à lancer une grève depuis ce lundi 25 septembre.  

Que se passe-t-il au sein de la société MCTT, ancien Necotrans/Getma ? C’est la question qui taraude les esprits au vue des mouvement observés ces derniers jours au sein de cette entreprise. En redressement judiciaire depuis février 2018, l’entreprise plonge ses employés dans la précarité la plus totale, puisque ces derniers sont privés de salaire depuis bientôt 8 mois.   

Jointe au téléphone par Gabon Media Time, une employée n’a pas manqué de dénoncer la gestion peu orthodoxe de la direction générale de l’entreprise. « La société est en redressement judiciaire depuis février 2018 mais les agissements, le mode de fonctionnement et de management de la direction laisse planer un doute sur leur incapacité à nous verser nos salaires », a t-elle confié visiblement inquiète par la tournure que prennent les évènements.

A cela s’ajoute le manque de communication et de compassion de la part de la direction de l’entreprise. « Nous leur avons demandé de nous payer au moins 5 mois de salaire pour reprendre les activités, mais la DGA nous a répondu qu’il n’y a pas d’argent avant de nous demander de faire comme nous voulons », a ajouté cette même employée. 

Après avoir déposé un préavis de grève il y environs 3 mois, les employés qui ont plusieurs fois observé des mouvements d’humeur, n’ont toujours pas réussi à faire bouger les choses. 8 mois aujourd’hui depuis février 2019, le bouchon a sans aucun doute été poussé trop loin. Ils ont comme un seul homme décidé de rentrer en grève ce lundi 23 septembre et entendent bien la poursuivre « jusqu’à satisfaction ».

Pour rappel, la MCTT licenciait 188 de ses employés en juin 2018, pour « motif économique sans mesures d’accompagnement ». A quelques jours de la rentrée scolaire, et considérant toutes les dépenses qui pèsent journalièrement sur les familles gabonaises, la MCTT va-t-elle se décider à répondre favorablement aux revendications de ses employés ? Affaire à suivre.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt