vendredi,14 août 2020
Accueil A La Une Gabon : la difficile amélioration du climat des affaires

Gabon : la difficile amélioration du climat des affaires

Malgré un statut de « grand pays réformateur », le Gabon reste encore loin des standards internationaux en matière d’amélioration de son climat des affaires. Pour cause, classé 169ème sur 190 au Doing Business 2019 et 2020, le pays paie ses difficultés à mettre en oeuvre des mécanismes facilitant notamment l’obtention d’un permis de construire, un raccordement optimal à l’électricité, mais aussi à faciliter le transfert de propriété. 

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Bien que le Gabon soit numéro un en zone Cemac en matière d’amélioration du climat des affaires, il reste néanmoins en queue de peloton en Afrique au 35ème rang soit 169ème dans le classement Doing Business 2019 et 2020. Principale cause de cette situation, les nombreuses difficultés qu’éprouve le gouvernement gabonais à faciliter l’activité des entrepreneurs et autres investisseurs. 

LIRE AUSSI : Doing Business 2020 : le Gabon stagne au 169ème rang mondial 

En effet, dans un climat marqué par un ralentissement de l’économie et une recherche effrénée d’investisseurs, le Gabon éprouve beaucoup de difficultés à faciliter les affaires. Au coeur de ses difficultés, on retrouve notamment les lourdeurs en matière de création d’entreprises, le casse tête du raccordement à l’électricité, et bien sûr le transfert de propriété. 

Autre point bloquant pour le gouvernement en matière d’amélioration du climat des affaires, l’obtention de prêts. Malgré un excédent de trésorerie, les banques et autres acteurs du financement peinent à débloquer des fonds notamment pour les PME faute de garanties mais aussi de dossiers fournis, malgré une kyrielle d’incubateurs censés faciliter leurs activités.  

38ème en Afrique pour ce qui de la protection des investisseurs minoritaires, 43ème pour ce qui est du paiement des taxes et impôts, le Gabon paie à ce niveau son manque d’implication en ce qui concerne la lutte contre la corruption. Pis, avec une 45ème place sur 48 pays en matière d’exécution des contrats, le Gabon est à la traîne. 

LIRE AUSSI : Le gouvernement gabonais est le moins performant dans la lutte contre la corruption selon l’AfroBaromètre 

Seul motif d’espoir, les réformes engagées depuis quelques années et qui sont saluées par les bailleurs de fonds notamment le fonds monétaire international. Mais aussi la position géographique stratégique du Gabon, qui reste un atout non négligeable comme l’a rappelé le ministre de la Promotion des Investissements récemment. 

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt