jeudi,29 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: la diatribe de Jean Ping contre Laccruche Alihanga

Gabon: la diatribe de Jean Ping contre Laccruche Alihanga

La tournée “Républicaine” du directeur de cabinet du Président de la République Brice Laccruche Alihanga n’a pas fini de susciter des réactions au sein de l’opinion nationale. La dernière en date est celle de l’ancien candidat à l’élection présidentielle d’août 2016 Jean Ping, qui lors d’une déclaration faite ce samedi 12 octobre 2019, n’a pas manqué de tancer celui qu’il nomme « le marionnettiste » d’Ali Bongo Ondimba, « diminué » depuis son accident vasculaire cérébral

Résolu à récupérer sa victoire de 2016, Jean Ping a, lors de sa déclaration, tenu à évoquer la situation pour le moins intriguante au sommet de l’Etat depuis les ennuis de santé du président de la République. A la suite de  plusieurs personnalités de l’opposition et de la société civile, il a tenu à critiquer la position du directeur de cabinet d’Ali Bongo Ondimba. 

L’ancien président de la Commission de l’Union africaine s’est montré catégorique concernant la capacité du chef de l’Etat à assurer les devoirs de sa charge. Estimant que ce dernier sert désormais de « marionnette à de nouveaux usurpateurs qui livrent le pays aux enchères ». « Le Gabon est devenu un navire sans capitaine ni boussole, livré au gré des convoitises, notamment aux velléités de celui qui, dans la bande, sera le plus malin, le plus cynique, le plus vorace », a-t-il martelé. 

L’ancien ministre des Affaires étrangères d’Omar Bongo Ondimba s’en est ensuite vertement pris à Brice Laccruche Alihanga qui selon lui serait le nouveau « maître d’oeuvre de l’usurpation » au sommet de l’Etat. « Un repris de justice, se distingue en jouant de la confusion de ses identités et de ses nationalités. Ce jeu de dupes qui ne trompe pas les personnes avisées, jette cependant le trouble dans l’opinion vis à vis de notre partenaire historique », a-t-il souligné

Par ailleurs, il a relevé que les agissements de ce dernier avaient pour conséquence d’exacerber le « sentiment anti-français ». Jean Ping a pour l’occasion interpellé la France sur ce comportement qui selon lui serait porteur de danger entre ce pays et le Gabon. « Le peuple gabonais en appelle à la France, au nom de l’amitié entre nos deux États et de leurs intérêts respectifs bien compris, pour ne pas laisser perdurer les agissements irresponsables et dangereux, d’un de ses ressortissants, dont il connaît tout de ses origines réelles et de ses méfaits antérieurs », a-t-il martelé. 

Dans la foulée, il s’est montré tout aussi critique concernant la tournée républicaine estimant qu’elle était « sans aucun message de bout en bout, ni d’Ali Bongo, ni de ses prétendus émissaires » et qu’elle a montré une « image dégradante » à plusieurs titres d’Ali Bongo Ondimba. 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion