Gabon: la DGCC alerte sur des biberons Avent et Chicco contrefaits

Considérées comme des marques de premier choix en matière de layette par de nombreuses mamans, Avent et Chicco sont aujourd’hui victimes de leur succès. En effet, il ressort d’un communiqué publié le 20 septembre dernier par la Direction Générale de la Concurrence et de la Consommation (DGCC), qu’il existerait sur le marché des biberons contrefaits, de mauvaise qualité et potentiellement nocifs pour les nourrissons. 

Au bout de plusieures semaines d’enquêtes menées sur les biberons de marque Avent et Chicco, la DGCC a fait la découverte sur le marché des échantillons contrefaits. Les résultats de l’enquête ont été rendus publics à travers un communiqué de presse datant de ce 20 septembre 2019. Ces biberons trafiqués ne sont pas sans danger pour les bébés. Ils présentent des dangers pour leur santé. 

Face à cette menace qui plane sur la santé des nourrissons, les autorités compétentes s’activent actuellement au retrait de ces biberons de très mauvaise qualité sur l’ensemble du territoire national. En parallèle, certaines recommandations devraient être appliquées par les consommateurs. « Il est donc recommandé au public de porter une attention particulière avant tout achat de biberon de  ces marques, sur les mentions apposées sur l’étiquette, notamment les caractéristiques et l’origine des produits.»indique le communiqué.

Pour ce faire, un tableau renseignant les caractéristiques des vrais et des faux biberons a été mis à la disposition du public pour éviter d’acquérir ces produits. Par ailleurs, des poursuites judiciaires pourraient être engagées à l’encontre de tout commerçant qui s’obstinerait à écouler cette marchandise contrefaites. « Il est par ailleurs demandé à tout opérateur économique qui détiendrait des produits non conformes de les retirer sans délai du circuit de distribution, sous peine de sanctions prévues par les textes en vigueur » prévient la DGCC pour conclure. 

Laissez votre commentaire