mercredi,22 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: la DGC et la DGCC en opération de contrôle des prix

Gabon: la DGC et la DGCC en opération de contrôle des prix

Ecouter cet article

Ce jeudi 20 mai 2021, la Direction générale du commerce (DGC) et la Direction générale de la concurrence et de la consommation (DGCC) ont procédé au lancement d’une vaste campagne de contrôles des prix et des stocks de produits de consommation sur toute l’étendue du territoire national. Une opération qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la vie chère. 

C’est en présence du directeur général du Commerce Jean François Yanda et du directeur général de la DGCC Luther Steveen Abouna Yangui que s’est déroulé le lancement de cette vaste campagne qui s’inscrit dans la volonté du gouvernement de lutter efficacement contre la vie chère. Une opération qui arrive à point nommé à la suite du constat d’une augmentation unilatérale des prix de certains produits. 

Ainsi, cette opération de contrôle concerne entre autres les importateurs, les grossistes, les supermarchés et les commerces de proximité. Selon le directeur général de la DGCC, ces missions permettront aux contrôleurs de vérifier si  « le respect des prix et la disponibilité des produits dans les différents commerces sont effectifs et sans équivoque ». « Les  commerçants véreux qui ont pris la liberté d’augmenter les prix de façon cavalière et illégale répondront de leurs infractions et en seront sanctionnés par des amendes. », a indiqué Luther Steveen Abouna Yangui.  

Au cours de cette première journée, Jean François Yanda  s’est d’ailleurs insurgé contre les agissements de plusieurs opérateurs où les équipes de contrôle ont pu constater «  des dépassements de prix, notamment sur les huiles, les cuisses de poulet, le poisson de type bar, ainsi que des pénuries de certains produits comme le sel, les huiles, les conserves de sardines à l’huile ». 

Face à ce constat accablant, les deux responsables ont invité les patrons des  structures concernées à plus de collaboration et au strict respect de la réglementation régissant leurs secteurs d’activités. Ces contrôles qui vont progressivement s’intensifier, se poursuivront dans tout le pays sur une période de quatre semaines renouvelable en fonction des besoins.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Enami Shop