Gabon: la dette s’envole à 5300 milliards en fin 2018

© D.R

Malgré les assurances du gouvernement concernant le niveau d’endettement du pays, la situation semble de plus en plus insoutenable. Ainsi, selon la direction générale de la Dette (DGD), à fin 2018, l’encours de la dette publique du Gabon a augmenté de 9,4% pour s’établir à près de 5300 milliards de Fcfa.

La dette du Gabon, ces dernières années, n’a pas connu une véritable baisse, ceci malgré les discours de bonne volonté des autorités qui affirment à cor et à cri qu’elle demeure soutenable. Sauf que les récents chiffres de la  direction générale de la Dette  laissent entrevoir une hausse de plus en plus inquiétante. En fin 2018, la dette publique du pays a connu un bon de plus de 452 milliards de Fcfa. Cette situation est imputable à l’accroissement de l’encours de la dette intérieure, soit 9,2%, et de la dette extérieure qui a connu une hausse de 4,8%.

Selon la DGD, la hausse de la dette intérieure résulte principalement de l’augmentation de la dette moratoire et de celle du marché financier régional. L’accroissement de la dette extérieure, soit 11,6%, s’explique par un renforcement des engagements auprès des bailleurs bilatéraux, multilatéraux et le marché financier international. Et ce en dépit du repli des engagements auprès des bailleurs commerciaux et sur le marché financier international.

Outre ces facteurs intérieurs, il faut également ajouter la progression de 4,7% du taux de change du dollar américain. Ainsi, à fin décembre 2018, la structure du portefeuille de la dette publique est composée de 71,2% de la dette extérieure et de 28,8% de la dette intérieure, contre 69,2% de la dette extérieure et 30,8% de la dette intérieure en 2017.

Laissez votre commentaire