dimanche,20 septembre 2020
Accueil Derniers articles Gabon: la dépénalisation de l’homosexualité pas synonyme de légalisation

Gabon: la dépénalisation de l’homosexualité pas synonyme de légalisation

Au moment où l’opinion s’est emparée du débat portant sur le retrait de l’alinéa 5 de l’article 402 du Code pénal prévoyant la répression de l’homosexualité, de nombreux observateurs se demandent si l’adoption par les honorables députés acte l’acceptation de cette pratique sexuelle. Une éventualité peu probable dans une société gabonaise considérée comme très conservatrice mais qui est corroborée par le fait que la dépénalisation de l’homosexualité n’est en rien une légalisation. 

Inscrit dans le corpus légal gabonais, l’alinéa 5 de l’article 402 de la loi n°042/2018 du 5 juillet 2019 portant Code pénal dispose que « constituent des atteintes aux moeurs les relations sexuelles entre personnes de même sexe ». Une disposition qui si elle n’a jamais donné lieu à aucune condamnation portait en elle les germes de la discrimination selon le gouvernement. 

C’est d’ailleurs le sens à donner à la sortie du premier ministre Julien Nkoghe Bekale au lendemain du vote par l’Assemblée nationale actant le retrait de cet alinéa. Toutefois, si la pratique est désormais dépénalisée signifiant ainsi, qu’un individu homosexuel ne pourrait plus aller en prison pour avoir affiché son orientation sexuelle, la condition de ce dernier est loin d’être aisée dans une société où les convictions religieuses et traditionnelles sont très ancrées

Ainsi, la dépénalisation, loin d’être une légalisation, pose, selon les défenseurs de cette position, les bases d’une société égalitaire qui ne juge pas les citoyens sur la base de leur orientation sexuelle.  

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Street 103 Gabon Gmt