jeudi,9 décembre 2021
AccueilA La UneGabon : la dégradation de l’hémicycle à l’origine du huis clos au...

Gabon : la dégradation de l’hémicycle à l’origine du huis clos au Sénat

Ecouter cet article

Ce fait bien que légal avait suscité des interrogations au sein de l’opinion, certain suspectant même une volonté du Sénat d’empêcher les citoyens de s’informer de ce qui se décidait au sein de l’institution. Des assertions balayées d’un revers de la main par le premier vice-président de la chambre haute du parlement Léonard Andjembe, qui lors d’un point de presse animé le 6 mars dernier , a expliqué que cette décision était constitutionnelle mais surtout qu’elle était consécutive à l’état de dégradation de l’hémicycle, qui n’est plus fonctionnel depuis quelques années et donc ne peut accueillir ce type de cérémonie. 

Lors de son échange avec la presse nationale, le vénérable Léonard Andjembe a tenu à édifier l’opinion sur le choix de tenir l’ouverture de la première session ordinaire 2020 de la Chambre haute du parlement à huis clos. Il faut dire que cette décision avait suscité moult interprétations au sein des populations. 

Le premier vice-président du Sénat a relevé que le huis clos des sessions d’ouverture de la chambre haute du parlement était constitutionnel. Si la constitution dispose que les séances plénières du Sénat sont publiques, « en cas de nécessité, celles-ci peuvent se tenir à huis clos entre sénateur. Le huis clos est donc autorisé par la loi fondamentale du Gabon », a expliqué Léonard Andjembe. 

S’appuyant sur cette disposition, qui consacre donc la légalité du huis clos décidé par le Sénat, le premier vice-président de cette institution a également donné les raisons de cette mesure. « Tout le monde sait que nous avons un problème avec notre hémicycle qui n’est pas fonctionnel depuis quelques années. Il est vrai qu’à l’heure actuelle, les démarches sont en cours pour que les travaux reprennent rapidement et que nous puissions occuper notre hémicycle. Voici la nécessité qui s’impose à nous, et qui justifie que les séances se tiennent à huis clos », a-t-il indiqué.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop