mardi,17 mai 2022
AccueilA La UneGabon: la création CANAL+ «Eki» en avant première

Gabon: la création CANAL+ «Eki» en avant première

Ecouter cet article

Le vendredi 22 avril 2022, l’immeuble LBS, ex Gabon Mining Logistics a servi de cadre à la projection en avant-première du premier épisode de la douzième création originale du groupe CANAL+ Afrique, la série « Eki ». Une cérémonie qui a vu la participation de certains acteurs du casting du projet cinématographique notamment l’actrice principale Nelly Belval et qui sera diffusé sur la chaîne Canal+ Première dès le 25 avril prochain.

C’est en présence de plusieurs officiels que la diffusion de la première a eu lieu. Notamment le ministre de la communication, Pascal Houangni Ambourouet, le ministre délégué de la Culture et des arts, Max Samuel Oboumadjogo, le président du conseil d’administration de l’Institut gabonais du son et de l’image (IGIS), Régis Massimba, la directrice commerciale du groupe CANAL+ Gabon, Astrid Dumaire, de l’actrice principale, Nelly Belval et de quelques membres du casting de la série « Eki ». La projection était ainsi une mise en bouche de la série avant sa diffusion sur la chaîne Canal+ Première. 

La productrice et actrice principale, Nelly Belval, n’a pas caché sa joie de voir concrétisé un travail commencé il y a quelques mois. « Le but de cette série est d’indiquer aux femmes que les victoires d’un jour ne sont pas les acquis de toujours. Eki c’est pour apporter ma pierre à l’édifice dans le combat pour les femmes et auprès des femmes afin qu’elles  sachent qu’elles ne sont pas seules et peuvent. Eki se veut être une série qui rassemble tout un peuple vers une même culture », a-t-elle déclaré à l’entame de la projection du premier épisode. Des mots salués par le ministre de la Communication, Pascal Houangni Ambourouet, qui n’a pas manqué de féliciter le travail abattu par l’équipe de production.

Notons qu’en tête d’affiche de cette série, on retrouve Nelly Belval dans le rôle d’Eki Nyonda, une jeune femme juge aux affaires familiales spécialisés dans les divorces. Son monde s’écroule lorsque son père Édouard, ancien haut magistrat, est accusé de meurtre et du viol d’une fillette. Persuadée de l’innocence de son père et qui se retrouve impliquée dans une enquête pleine de mystères et de non-dit qui mêle justice et rituel mystique, elle y entamera au fil de son enquête un parcours initiatique personnel et spirituel pour connaître la vérité. 

Produite par les studios Ossoo de Nelly et Vincent Belval, et diffusée exclusivement sur Canal+ première, la série « Eki » fera partie dès le lundi 25 avril prochain, à partir de 20h30, des programmes télévisés des bouquets CANAL+. Un nouveau rendez-vous ivoiro-gabonais qui promet plusieurs surprises pour les amoureux du cinéma africain. Lequel semble depuis peu apprécier les séries gabonaises. On se souvient encore de l’engouement né autour de la première saison de la série « Mami Wata, le mystère d’Iveza ».

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop