mardi,21 septembre 2021
AccueilA La UneGabon: la construction des centres de pêche va bon train

Gabon: la construction des centres de pêche va bon train

Ecouter cet article

Si des 45 engagements pris par le chef du gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda lors de son discours de politique générale devant l’Assemblée Nationale le 04 septembre 2020, seulement 3 réalisations sont comptabilisées, il reste que 17 d’entre eux sont en cours de réalisation. C’est le cas de la construction de cinq centres de débarquement de produits de pêche dans les provinces de l’Estuaire, le Haut-Ogooué, la Ngounié, l’Ogooué-Ivindo et la Nyanga. C’est ce qui ressort du bilan de la première année du premier ministre publié le vendredi 16 juillet 2021, fait par l’économiste Mays Mouissi et Harold Leckat, directeur de publication de Gabon Media Time.

Ce sont respectivement les villes de Cocobeach dans l’Estuaire, Franceville dans le Haut-Ogooué, Mouila dans la Ngounié, Makokou dans l’Ogooué-Ivindo et Mayumba dans la Nyanga qui devraient bientôt bénéficier de centres de pêche. Selon les deux analystes, pour « Les travaux de cinq centres de débarquement de produits de pêche qui ont été lancés au premier trimestre 2021 avec l’appui technique de l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), quatre d’entre eux sont en voie d’achèvement et devraient être inaugurés en juillet 2021 », a-t-on pu lire dans leur bilan de la première année de Rose Christiane Ossouka Raponda à la Primature.

Lors de son discours à l’Assemblée nationale, Rose Christiane Ossouka Raponda avait précisé que « ce projet a pour objectif de développer et encadrer des chaînes de valeurs des produits halieutiques de la pêche artisanale de manière durable, efficace et inclusive ». Ainsi, après 365 jours passés à la Primature, le secteur pêche, sous la houlette de Biendi Maganga Moussavou semble être un des rares à crédibiliser le gouvernement. La poursuite de ces chantiers sur 4 des 9 provinces que compte le pays en est la preuve. 

Il ne reste donc plus qu’à attendre la livraison dans les meilleurs délais de ces centres de pêche pour essayer d’embellir avant le terme de sa deuxième année à la Primature le bilan de Rose Christiane Ossouka Raponda, que le ​​président du Gabon Nouveau, Mike Jocktane qualifie de « calamiteux ». Quand bien même de rares soutiens expriment timidement que la cheffe du gouvernement ne peut être jugée sur une année. 

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop