jeudi,29 juillet 2021
AccueilA La UneGabon: la construction de cinq établissements financés par l’AFD en cours de...

Gabon: la construction de cinq établissements financés par l’AFD en cours de finalisation

Ecouter cet article

Annoncée dans le cadre du Plan de relance de l’Économie (PRE) 2017-2019 afin de « surmonter les problèmes de manque de salles de  classe et de mobiliers scolaires pour accueillir les élèves », la construction de nouveaux établissements scolaires suit pleinement son cours. Financés par l’Agence française de développement (AFD) à travers son Projet d’investissements dans le secteur éducatif gabonais (PISE), cinq d’entre eux devraient notamment être livrés très prochainement

Bien décidé à appuyer le Gabon dans sa politique de construction d’infrastructures scolaires pour l’éducation de base et l’amélioration des conditions d’accueil et d’enseignement des élèves, l’Agence française de développement (AFD) à travers son Projet d’investissements dans le secteur éducatif gabonais (PISE), devrait très prochainement livré pas moins de cinq établissements. Disséminés dans le « Grand Libreville », ces établissements devraient notamment permettre « une amélioration durable de la qualité de l’offre éducative ».

En effet, annoncée dans le cadre du Plan de Relance de l’Économie (PRE) 2017-2019 afin de « surmonter les problèmes de manque de salles de classe et de mobiliers scolaires pour accueillir les élèves » et financée quasi entièrement par l’institution financière publique française, la construction de ces établissements devrait fortement contribuer à « l’amélioration de l’accès à l’éducation primaire et secondaire dans le Grand Libreville en réduisant le déficit en infrastructures scolaires ». Déficit en grande partie, à l’origine de la dégradation du niveau scolaire.

Dans un pays qui n’investit que très peu dans le secteur de l’éducation, contrairement à la défense, dans lequel 1 enfant sur 7 n’achève pas son cycle primaire et où seuls 3 enfants sur 10 accèdent au lycée, la construction de ces établissements apparaît comme une bouffée d’oxygène pour une jeunesse dont le quotidien se trouve fortement contrarié par les violences de plus en plus récurrentes, en milieu scolaire. A noter qu’avec la construction de ces 5 nouveaux établissements et la réhabilitation d’une dizaine d’autres, ce sont plus de 10000 enfants qui seront positivement impactés.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.