jeudi,29 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: la Conasysed juge irréalisable le projet de télé-enseignement

Gabon: la Conasysed juge irréalisable le projet de télé-enseignement

Faisant suite à la décision du ministère de l’Education de mettre en place un enseignement à distance à l’endroit des élèves des classes d’examen en cette période de confinement, la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) a dans une lettre ouverte, signée du délégué général Louis Patrick Mombo, adressée à l’ensemble des enseignants, tenu à les édifier sur son rôle dans ce projet. Ainsi, l’organisation syndicale tout en émettant des doutes sur la pertinence dudit projet, elle a déclaré ne pas le soutenir. 

Cette mise au point fait suite à une série de réunions organisées entre les ministres de l’Éducation nationale et les partenaires sociaux dont l’objectif était de trouver des solutions permettant aux élèves en classes d’examen de garder un lien avec l’école, durant la période de confinement, et de sauver ainsi l’année scolaire. A cet effet, le gouvernement a proposé de mettre en place l’enseignement à distance grâce au concours des partenaires tel que l’Unesco, l’Unicef, l’Agence française de développement ou encore Gabon Telecom. 

Ainsi, ledit projet prévoit l’usage de canaux tel que Radio Gabon, Radio Emergence, Gabon première ; la mise en place d’une chaîne de télévision spéciale Éducation verra le jour ; l’utilisation du logiciel X-gest; la mise à contribution des maisons de téléphonie mobile, mais aussi la formation des enseignants dans les disciplines scientifiques et littéraires pour dispenser cet enseignement à distance et la production des outils d’enseignement par les Inspecteurs. 

Face à ces propositions, les partenaires sociaux auraient donc émis « plusieurs réserves compte tenu des manquements observés sur le terrain, à savoir : l’absence du réseau internet et de l’électricité dans tout le Gabon ; la non-possession par tous les élèves et tous les enseignants d’un téléphone smartphone ou d’un ordinateur et surtout la violation de l’article 3 de la loi n°21/2011 portant orientation générale de l’Éducation, de la Formation et de la Recherche qui dispose : « Le droit à l’égal accès à l’éducation, à l’instruction, à la culture et à la formation », du fait que cet enseignement à distance ne prend pas en compte tous les autres élèves des classes intermédiaires ».

« Combien de ménages dans notre pays ont les outils et les compétences nécessaires pour ce type d’enseignement ? Combien d’enfants ont déjà vu un ordinateur, surtout dans l’arrière-pays ? Combien d’enseignants, du pré-primaire au supérieur, disposent d’un ordinateur avec une connexion Internet même de bas débit ? » , s’est par la suite interrogé le délégué général de la Conasysed Louis Patrick Mombo.

Indiquant ne pas vouloir servir de faire valoir « dès lors que toutes les décisions ont été prises d’avance », la Convention nationale des syndicats du secteur éducation a dit ne pas soutenir et accompagner le gouvernement dans ce projet d’enseignement à distance et préciser qu’elle appréciera donc les résultats dudit projet.

Laissez votre commentaire

Lauris Pembahttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en droit Public, je suis passionnée par le journalisme depuis des années. J'anime l'actualité au quotidien sur GMT depuis son lancement en juillet 2016.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion