lundi,2 août 2021
AccueilA La UneGabon: la Conasysed appelle le gouvernement à cesser les menaces et à...

Gabon: la Conasysed appelle le gouvernement à cesser les menaces et à payer les vacations

Ecouter cet article

Face à la levée de boucliers de la part de plusieurs enseignants pour nonpaiement de leurs vacations soldée par la menace de suspension par le ministère de tutelle, la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) a tenu à sortir de sa réserve. En effet, la plateforme syndicale a appelé le gouvernement à cesser les intimidations et « s’atteler à payer lesdites vacations ».

Quelques jours après la manifestation pacifique et audacieuse enregistrée au Lycée national Leon Mba par plusieurs enseignants en rogne contre le non-paiement de leurs vacations du baccalauréat session 2019-2020, la tension reste vive dans le secteur éducation. Craignant que les plaignants mettent en application les menaces de boycott des examens de fin d’année, le gouvernement, via le ministère de tutelle, aurait brandi la menace de suspension de salaires en cas de non-observation du service minimum par les enseignants.

Une mesure qui s’annonce arbitraire pour la Conasysed qui rappelle à l’exécutif que les enseignants sont expressément affranchis de cette obligation. « Dans le secteur Education, considéré comme non essentiel par l’Organisation internationale du travail (O.I.T), les chargés de cours n’exécutent pas le service minimum. […] seuls les administratifs peuvent néanmoins l’exécuter et non les chargés de cours », a précisé Joël Nziengui, délégué national administratif adjoint.

À cet effet, la Conasysed invite le gouvernement à respecter ses engagements vis-à-vis des administrés. « Plutôt que d’intimider et de menacer les enseignants qui revendiquent légitimement le paiement des vacations après service fait, conformément à l’article 78 de la loi n° 001/2005 du 04 février 2005, portant statut général de la Fonction publique et à l’article 47 de la loi n° 14/2005 du 08 août 2005 portant Code de Déontologie de la Fonction Publique, le gouvernement doit s’atteler à payer lesdites vacations », ont-ils indiqué.


Occasion pour les partenaires sociaux d’appeler le Pr. Patrick Mouguiama-Daouda à un sursaut d’orgueil afin que le secteur dont il a charge ne soit pas enclinenclin au même théâtre à l’approche des examens de fin d’année. « Les enseignants ont déjà patienté un an et cette attente se pérennise chaque année. Il faut en effet, construire chaque année un rapport de forces pour que le gouvernement paie en monnaie de singe, les vacations aux enseignants », ont déploré les syndicalistes. Vivement une réaction de l’exécutif et qu’une issue plausible soit trouvée pour faciliter un retour apaisé dans les salles de classe.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )