Gabon: La Comilog va construire plus de 400 logements à Moanda

La PDG du groupe Eramet, Christel Bories et le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale posant la première pierre de la cité de rélocalisation des populations des " bordures " © GMT

Ce mercredi 23 janvier 2019, le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale accompagné du ministre d’Etat en charge de l’Habitat et des ministres de l’Économie, des Travaux publics, de la Valorisation et de l’industrialisation des ressources Minières et, du Président directeur général du groupe Eramet, Christel Bories, a procédé à la pose de première pierre de la construction de 400 logements au profit des populations dites « des bordures » de l’extension du plateau de Bangombé, sur un terrain mis à disposition par l’Etat en face des quartiers Leyima et Lekolo II.

C’est à la suite de la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation des voiries de la commune de Moanda que le Premier ministre a procédé à la pose de la première pierre de la construction d’un lotissement de plus de 400 parcelles de 400m2 chacune, au profit des populations installées à proximité de l’extension du plateau de Bangombé.

Sur ce projet entièrement financé par Comilog à hauteur de 10 milliards de F CFA, l’Etat a apporté son appui en mettant à sa disposition un terrain de 32 hectares. Celui-ci permettra la construction de plus de 400 logements allant du studio à une maison de 5 chambres. Pour Leod Paul Batolo, directeur général de la Comilog, « ces constructions réalisées en matériaux durables amélioreront véritablement les conditions de vie des populations telles que le souhaitent les plus hautes autorités de notre pays ».

Prévus pour une durée de 24 mois, lesdits travaux nécessiteront la collaboration de plus de 20 entreprises nationales et locales qui auront pour objectif d’embaucher de la main d’oeuvre locale. « La conduite de ce chantier sera assurée par le cabinet d’architecture espagnol qui maîtrise le système de construction monolithique, qui permet de concilier dans des délais relativement courts la quantité et la qualité », a-t-il expliqué.

Le directeur général de la Comilog rassure par ailleurs les futures occupants quant à la qualité de vie dans cette nouvelle zone d’habitation mais aussi sur la propriété des habitations. « Chaque futur occupant bénéficiera de documents juridiques faisant le lui le propriétaire. Nous avons également prévu des espaces pour les infrastructures collectives, telles que les écoles, un marché, une antenne municipale, une zone commerciale et des infrastructures sportives. En un mot, bâtir une cité moderne qui réponde aux exigences d’une ville comme Moanda qui cherche à se moderniser », a-t-il précisé.

Laissez votre commentaire