jeudi,1 décembre 2022
AccueilA La UneGabon: la CNAMGS en opération de radiation des «faux» GEF

Gabon: la CNAMGS en opération de radiation des «faux» GEF

Ecouter cet article

C’est par le biais d’un communiqué paru le 19 septembre dernier dans le quotidien L’Union que la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) a annoncé le lancement d’une opération de toilettage du fichier des Gabonais économiquement faibles (GEF). En effet, les assurés bénéficiant dudit statut seront contactés par messagerie et ont 14 jours pour se rapprocher des services compétents, en revanche les bénéficiaires frauduleux seront radiés.

Cette opération qui s’inscrit dans le cadre de l’assainissement du fichier des Gabonais économique devrait permettre d’avoir une meilleure lisibilité du nombre d’ assurés et ayant droit qui compose ledit fichier. A cet effet, il s’agira de procéder à un recensement physique des personnes concernées par l’opération d’identification. 

« Dans le cadre du Plan d’accélération de la transformation, la CNAMGS a entrepris des travaux d’assainissement du fichier des Gabonais économiquement faibles », indique le communiqué paru dans le quotidien L’Union. Avant d’inviter « tous les assurés bénéficiant dudit statut contactés par sms de se rapprocher des délégations les plus proches pour mettre à jour leurs statuts ».

 
En clair, la CNAMGS estime avoir de potentiels fraudeurs d’où la vérification qu’elle impose régulièrement. Elle donne ainsi aux assurés GEF contactés par SMS de se rapprocher de ses services dans un délai de 14 jours « à compter de la réception du sms ». S’ils ne s’exécutent pas « les intéressés verront leurs statuts suspendus », menace la CNAMGS. Rappelons que pour être GEF et bénéficier d’une relative gratuité des soins, il faut avoir au moins 16 ans, être de nationalité gabonaise et percevoir un revenu inférieur au SMIG fixé  à 80 000 FCFA.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x