Gabon: La CDC annonce la construction prochaine de 230 logements à Mindoubé

Herman Régis Nzoundou Bignoumba, administrateur directeur général de la CDC © D.R

C’est à travers un communiqué daté du lundi 11 mars 2019 que la Caisse de dépôts et consignations (CDC) a annoncé qu’elle lancera dans les prochaines semaines un programme immobilier de 230 logements dans le 5ème arrondissement de la capitale précisément au quartier Mindoubé. Ce projet s’inscrivant dans sa mission de soutien à l’action de l’Etat sera réalisé dans la parcelle N° 20 section AP au titre foncier N° 21081 qui devra être libéré par ses occupants de fait avant ce vendredi 15 mars 2019 au plus tard.



Dans un élan de soutien aux politiques publiques de L’Etat , la CDC a promis construire 230 logements. Ce vaste et ambitieux projet a conduit cet organe à se doter d’une de terrain de 142 941 m² sis au quartier Mindoubé dans le 5è arrondissement de Libreville rattaché à la section AP de parcelle N°20 du titre foncier N° 21080.  Rappelons que la CDC n’est pas novice dans le domaine car il y a peu elle a livré les cités « La résidence les Bougainvilliers » et « Les Magnolias » toutes deux situées dans la commune d’Akanda.

Par ailleurs, ce programme immobilier sera sans doute perçu par beaucoup comme la matérialisation de la volonté de l’Etat à améliorer les conduites de vie des populations gabonaises. En effet, ces logements à venir seront de moyen et haut standing. Ainsi selon leurs revenus,  les ménages pourront acquérir un logement décent. Ainsi, un pas sera fait dans la solution face au sempiternel déficit en Il est judicieux de rappeler que Libreville est en majorité constituée de vils habitats et inadéquats aux réalités du 21è siècle.

Pour ce faire,  Herman Nzoundou Bignoumba, le directeur général de la CDC demande, conformément aux dispositions de l’ordonnance N° 343 du 24 août 2018 rendue par le Président du Tribunal de Première Instance de Libreville, que cette parcelle soit libérée dans les brefs délais . « Il est donc demandé à tout squatter, occupant et responsable de toute occupation sur cette parcelle, non expressément autorisée par la Caisse de dépôts et consignations de vider les lieux au plus tard le 15 mars 2019 », a-t-il  précisé.

Laissez votre commentaire