Gabon: la BAD octroie 77 milliards au gouvernement pour l’extension du réseau d’eau

Jean-Marie Ogandaga © D.R

Partenaire privilégié du Gabon en termes de financements, la Banque africaine développement (BAD), vient une nouvelle fois de matérialiser son engagement dans le pays. Ainsi, le 7 février dernier à Libreville, le ministre de l’Economie Jean-Marie Ogandaga et le représentant résident de l’institution Robert Masumbuko, ont paraphé un protocole d’accord d’un montant de 77 milliards de Fcfa, visant l’amélioration du réseau d’eau potable.

GABON LIBREVILLE

Alors que le pays dispose d’importantes ressources, pouvant lui permettre d’offrir à la majorité sinon à l’ensemble de la population le minimum vital et notamment l’accès à l’eau potable, une grande partie de celle ci vit encore dans une extrême précarité. Face à cette problématique, le gouvernement conscient de ces lacunes, a paraphé le 7 février dernier un accord avec la Banque africaine de développement.

En effet, cet accord d’un montant de 77 milliards de Fcfa (117 millions d’euros) vise principalement l’extension et la réhabilitation du réseau d’eau du « Grand Libreville ». Robert Masumbuko, s’est félicité de cet accord en indiquant « c’est une étape importante. C’est la dernière avant de lancer très prochainement les travaux », avant de conclure « l’accès à l’eau potable dans Libreville a été une problématique que le gouvernement et la BAD ont mise comme projet prioritaire, car touchant directement la vie et le bien-être des populations ».

Pour sa part, Jean Marie Ogandaga a souligné le fait que « Libreville s’urbanise à vitesse grande V (…) partout où les populations s’installent, il y a un besoin en eau potable. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a pris l’engagement ferme de réhabiliter 150 km de conduites en eau potable, et avec une construction de 150 nouveaux équipements ». Au sortir de ces travaux, les problèmes d’accès à l’eau potable « ne seront qu’un lointain souvenir », a conclu le ministre.

Laissez votre commentaire