vendredi,23 octobre 2020
Accueil A La Une Gabon: la BAD et le gouvernement harmonisent leurs positions

Gabon: la BAD et le gouvernement harmonisent leurs positions

Ce mardi 25 juin 2019, le bureau de la Banque africaine de développement (BAD) au Gabon a servi de cadre à une réunion entre le Représentant résident de cette institution Robert Masumbuko et le ministre en charge de la promotion des Investissements Jean Fidèle Otandault. Cette rencontre visait essentiellement à harmoniser les positions, à la fois du gouvernement gabonais et de l’institution financière panafricaine. 

Accompagné de ses collaborateurs, mais aussi du Directeur général de l’Agence nationale de la promotion des investissements (ANPI) Gabriel Ntougou, le ministre en charge de la promotion des investissements Jean Fidèle Otandault s’est rendu au bureau de la Banque africaine de développement (BAD) au Gabon.  Cette prise de contact, a permis au membre du gouvernement, de promouvoir la diversification de l’économie gabonaise auprès du Représentant résident de cette institution, Robert Masumbuko. 

En effet, si ce dernier s’est dit « honoré de recevoir la visite du ministre », il a également insisté sur « l’urgence et la priorité constante que représente la diversification de l’économie pour le gouvernement ». Par ailleurs, il n’a pas manqué de rappeler l’engagement de son institution « à aider le Gabon à accélérer le programme de l’État en matière de diversification de l’économie ». 

Saluant les « décisions courageuses prises par le gouvernement », Robert Masumbuko a néanmoins insisté sur la nécessité de poursuivre les réformes « pour que les populations commencent à ressentir que leurs efforts portent leurs fruits », tout en rappelant « que la BAD  se tient aux côtés du gouvernement pour les actions concrètes, et pour que les entrepreneurs aient accès aux financements et aux marchés, afin que le Gabon se déleste de l’économie de rente axée sur le pétrole ». 

Rappelant pour sa part, que « la Bad est un de ces partenaires qui aident beaucoup les pays africains en matière de diversification de l’économie, de promotion des investissements et surtout, d’amélioration du cadre des affaires », Jean Fidèle Otandault s’est également réjoui qu’un accord portant sur le financement à hauteur de 41 milliards de Fcfa du projet d’Appui à la diversification de l’économie gabonaise (PADEG), soit déjà en cours. 

Souhaitant faire des investissements publics et surtout des Partenariats Publics Privés (PPP), les nouveaux piliers sur lesquels reposent l’économie gabonaise à l’image de plusieurs pays en Afrique, Jean Fidèle Otandault a marqué sa volonté de relever ce défi. L’ancien ministre du Budget et des comptes publics a ainsi eu des échanges fructueux avec celui qui sera désormais un de ces interlocuteurs privilégiés. 

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Global Media Time Gif 2px
Street 103 Gabon Gmt