Gabon: la BAD décaisse à nouveau 54 milliards pour «l’employabilité des jeunes»

Alors que le gouvernement ne cesse de défendre son plaidoyer sur l’autonomisation et l’employabilité des jeunes, force est de constater que dans les faits, les résultats de cette démarche sont à peine visibles. Néanmoins, la Banque Africaine de Développement (BAD) vient encore une fois de lui apporter son soutien, à travers le décaissement de pas moins de 55 milliards de Fcfa, d’où la question de savoir à quoi servira ce financement puisque le taux de chômage des jeunes au Gabon dépasse les 35%.



C’est ce qui ressort d’une communication du Représentant résident de la Banque Africaine de Développement (BAD) au Gabon. Cette institution qui dispose déjà d’un portefeuille conséquent dans le pays, vient de décaisser pas moins de 100 millions de dollars soit l’équivalent de 54 milliards de Fcfa pour financer « l’employabilité des jeunes ».

En effet, si cet emprunt peut paraître salutaire, à l’heure où le Gabon à l’un des taux de chômage des jeunes les plus élevés de la sous-région Afrique centrale avec plus de 35%, comme l’a rappelé l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la question de l’utilisation de ces fonds suscite des interrogations.

Devant principalement servir à la réhabilitation de 15 établissements de formation professionnelle en application des résolutions de « la Task force sur l’éducation qui s’est réunie en août dernier, afin de former les jeunes Gabonais aux emplois disponibles », ce nouvel emprunt de 54 milliards de Fcfa, est donc censé servir au financement d’un secteur éducatif à la peine et marqué par de nombreuses manifestations ces derniers jours.

Prônant une meilleure « adéquation formation/emploi », le gouvernement qui avait déjà reçu une enveloppe de 131 milliards de Fcfa pour la diversification de son économie, se voit donc encore soutenu dans « ses efforts ». Reste à savoir quels établissements seront réhabilités et quels résultats y seront obtenus. Pour rappel, la BAD dispose d’un portefeuille de plus de 600 milliards de Fcfa au Gabon pour divers projets.

Laissez votre commentaire