samedi,27 novembre 2021
AccueilDerniers articlesGabon : La 3ème voie appelle à la reconnaissance du bord politique...

Gabon : La 3ème voie appelle à la reconnaissance du bord politique centriste

Ecouter cet article

Présent lors de la rentrée solennelle de la Cour constitutionnelle ce mercredi 15 janvier 2020, le mouvement La 3ème voie a tenu à saluer la position adoptée par la présidente de cette haute juridiction Marie Madeleine Mborantsuo qui a plaidé pour un réajustement des lacunes et insuffisances de certains articles de la  Constitution dont l’article 13. Dans le même temps, ce mouvement a une fois de plus appelé le chef de l’Etat à oeuvrer pour la reconnaissance d’un troisième bord politique dit du centre. 

Dans la droite ligne de sa conférence publique animée le samedi 11 janvier 2020 au quartier Cocotier dans le deuxième arrondissement de Libreville, où elle a appelé à la mise en place d’un troisième camp politique pour éviter la bipolarisation du paysage politique perceptible depuis des décennies et qui de facto ne tient pas compte des citoyens qui ne se reconnaissent ni de la majorité ni de l’opposition. 

Cette rencontre qui a eu pour particularité de faire le point sur l’actualité qui a marqué le pays ces deux dernières années, a eu comme point d’orgue l’appel à l’éviction du Premier ministre Julien Nkoghe Bekale qui selon Gérard Ella Nguema a laissé faire le « cafouillage observé au sommet de l’Etat. Comment faire oublier au peuple gabonais le rétropédalage sur des décisions savamment élaborées par des ministres et discuté en Conseil des ministres? », s’était-il interrogé. 

Ainsi, ce mouvement avait appelé le chef de l’Etat à « sceller une nouvelle alliance avec le peuple gabonais ». D’ailleurs dans cette optique, elle s’est dit solidaire de la position de la présidente de la Cour constitutionnelle qui s’est prononcée sur l’urgence de compenser certaines lacunes, et sur la nécessité de compléter les manquements législatifs que comporte la rédaction  actuelle de l’article 13, en vue de combler cette jurisprudence et certaines dispositions. 

Par ailleurs, les membres de ce mouvement qui comprend des leaders tels que Gérard Ella Nguema, Étienne Dandy Mouega, Gervais Roland Amogo; ou encore Paskhal Nkoulou, n’a pas manqué de solliciter au président de la République Ali Bongo Ondimba son implication personnelle dans la mise en place des textes, relative à la reconnaissance d’un troisième camps politique, dit du centre et dénommé la Troisième Voie.

Laissez votre commentaire

Enami Shop