mercredi,8 décembre 2021
AccueilA La UneGabon: la 29ème Promotion de l'EPCA toujours dans la tourmente

Gabon: la 29ème Promotion de l’EPCA toujours dans la tourmente

Ecouter cet article

2 ans après avoir achevé leur formation, les étudiants de la 29eme promotion de l’Ecole de préparation aux carrières administratives (EPCA) poursuivent leur calvaire en espérant sortir de l’auberge une fois pour toute. S’estimant roulés dans la farine par le Directeur général de la Fonction publique, Edouard Mfoula Mbome, qui leur avait promis des avancées significatives, les « éternels stagiaires » ont observé un mouvement d’humeur devant la primature.

Les stagiaires de la 29e promotion de l’Ecole de préparation aux carrières administratives (EPCA) verront-ils leurs dossiers aboutir ? C’est la question que ne cessent de se poser ces compatriotes contraints de se tourner les pouces à la maison depuis deux ans. Pis, ces jeunes diplômés ont le sentiment d’avoir été trompés par un haut fonctionnaire du ministère de la Fonction Publique. En effet, Edouard Mfoula Mbome aurait donné les garanties d’un traitement opérationnel de leur cas à l’issue d’une rencontre tenue le vendredi 30 juillet dernier.

Seulement, 5 mois après, il semble que le Directeur général de la Fonction publique leur ait vendu de la poudre de perlimpinpin. Aucune fiche bleue dans les différents ministères où les diplômés ont effectué leurs stages. Il n’en fallait pas plus pour causer l’ire des impétrants. « Nous voilà des jeunes Gabonais formés dans une école d’État. Depuis 3 ans déjà le Ministère de la Fonction Publique nous a traîné et délaissé à nous-mêmes […] Entre temps dans ces Ministères, ils sont en train de recruter leurs parents amis et connaissances », a fustigé un représentant du Collectif des diplômés de l’EPCA.

Fait étrange, les stagiaires qui se sont rendus aux ministères de la Santé, du Budget, du Pétrole, des Affaires étrangères et du Commerce, révèlent que les fiches bleues y sont parvenues sans être signées. Aussi, aucune instruction n’aurait été donnée dans ce sens. Des réponses qui tranchent avec le discours d’Edouard Mfoula Mbome. Est-ce juste une stratégie pour gagner du temps ? Les impétrants en sont persuadés. Pour ces derniers, ils sont victimes d’une manigance. « Aux dernières nouvelles, les ministres du Budget, de l’Économie et des Hydrocarbures rejette sans raisons valables les propositions d’affectation des impétrants faites par la Fonction Publique », ont-ils conclu. Espérons que ce sit-in fera enfin  bouger les lignes.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop