mardi,19 octobre 2021
AccueilDerniers articlesGabon: Koho Nlend étend son programme d’accès à la citoyenneté et de...

Gabon: Koho Nlend étend son programme d’accès à la citoyenneté et de protection sociale

Ecouter cet article

Le ministre des Affaires sociales, Prisca Koho Nlend, a lancé cette semaine à Mouila, le programme d’accès à la citoyenneté et de protection sociale des enfants apatrides dans la province de la Ngounié. Un projet organisé avec l’appui technique et financier de l’Unicef, qui vise à établir environ 1000 actes de naissance aux enfants de ladite province non reconnus des régistres de l’état civil gabonais. 

L’accès à la citoyenneté et la protection sociale est l’un des projets prioritaires de la politique du ministère des Affaires sociales. Doter tout apatride d’un acte de naissance lui permettant d’exercer ses droits les plus fondamentaux. Il s’agit entre autres de leur garantir l’accès aux prestations d’assurance publiques et de protection sociale de la Cnamgs ainsi qu’à l’éducation. 

Pour Prisca Nlend Koho, sans acte de naissance, ces enfants « devront faire face à l’exclusion et à la discrimination, un handicap social qui peut les pénaliser toute leur vie ». Conformément à l’article 8 alinéa 2 de la Convention sur les droits de l’Enfant (CDE) ratifiée par le Gabon en février 1994), ce projet a pris effet en avril 2021 dans les provinces du Haut-Ogooué, de la Nyanga et du Woleu-Ntem. L’objectif était d’établir en moyenne 1000 actes de naissance par province au terme du mois de mai. Selon le membre du gouvernement, « les données sont en cours de consolidation », a-t-elle assuré ce jeudi 23 septembre lors de sa mission dans la Ngounié. 

Pour rappel, en 2020, avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef), l’Etat gabonais amorçait une phase pilote de l’actuel projet dans la province de l’Ogooué Ivindo. Elle avait permis d’établir quelque 608 actes de naissance pour des enfants de moins de 18 ans de la province. 

Le gouvernement ambitionne désormais d’étendre son projet aux autres provinces, toujours avec l’appui de l’Unicef. Le ministre des Affaires sociales dit vouloir répondant aux exigences du pivot social du Plan d’accélération de la transformation (PAT) 2021-2023,  « Le projet couvrira très prochainement les provinces de l’Ogooué Lolo, du Moyen-ogooué et de l’Ogooué-maritime », a annoncé Prisca Nlend Koho.  

Laissez votre commentaire

Enami Shop